Par Eva Bourgin

Depuis un an, l’artiste lyonnaise Emilie-Marie Cottard sculpte le rêve amoureux sous verre. Destinées aux mariés, ces créations artisanales se jouent du monde animal et végétal pour raconter une histoire d’amour particulière.

Certains naissent avec un ballon entre les mains, d’autres, ont préféré choisir le pinceau, couplé à une débordante créativité. Dans son atelier, nombreuses sont ainsi les peintures animales, dessins et autres sculptures à habiller l’antre d’Emilie Marie Cottard. Depuis avril 2020, l’artiste lyonnaise se plaît à resserrer son coup de crayon sur la symbiose du mariage. Influencée par la tradition du globe de mariée, elle les transforme en créations poétiques uniques.

Sur celles-ci, l’artiste lyonnaise matérialise le souvenir amoureux. Une demande, une écoute mutuelle et la créativité est lancée. « Les clients se fixent une idée sur le résultat et son prix grâce au forfait disponible sur mon site internet. Une fois le croquis finalisé, je commence à réaliser », exprime-t-elle. L’artiste se laisse alors porter par son talent naturel et ses doigts de fée. Sa méthodologie bien établie, la jeune femme s’amuse toujours à sculpter le corps de sa composition, le squelette, réalisé au gré d’une technique dont elle garde le secret.

Du socle jusqu’au dernier pétale, un travail artisanal et minutieux

Se greffe ensuite sa partie favorite, celle du modelage. « J’ajoute au squelette des détails symboliques en argile. Cela peut aller de l’animal jusqu’aux pétales de fleurs. Je crée également le socle en feuille de chêne », précise l’intéressée. Les couleurs s’invitent ensuite pour le bouquet final, l’innovante créatrice se jouant de teintes différentes pour donner vie à ses compositions. « Je n’ai jamais aimé les choses statiques, je veux que mes créations aient l’air de vivre sous la cloche », enchaîne-t-elle.

Un goût pour les compositions sous cloches, que la Lyonnaise ne doit au fruit du hasard. Mais à l’histoire de sa vie. Et pour cause, avant de symboliser l’union des autres, Emilie-Marie Cottard fut d’abord sollicitée pour éclairer le mariage de son frère Jean-Baptiste. « Il allait se marier et je voulais créer quelque chose propre à sa relation. J’ai créé une composition en y ajoutant des détails plutôt drôles et signifiants », se souvient-elle.

D’une création personnelle, s’est alors développé un projet complet, où la créatrice met à profit son talent pour concrétiser une envie poétique. Cerise sur le gâteau pour les bien-aimés, la sculptrice confectionne aussi des « Toppers » (à partir de 350€ contre 800€ pour une cloche). Une création artisanale placée au-dessus du dessert pour embellir le jour J. Depuis, son succès ne cesse de séduire et de s’étendre au-delà des frontières lyonnaises. Touchée par le charme de ces compositions, Paris s’incline déjà devant ce conte romantique en verre.

>Plus d’informations sur : www.alchimiewedding.com