Les coulisses d’Elodie Mercier

29 septembre, 2007 | BUSINESS NEWS | 2 commentaires

De notre correspondant Julien Smati

 

  portrait-elodie-mercier_200

Photos © Julien SMATI

 

Bien connue dans le circuit people, de St Trop' à Courchevel, cette jeune lyonnaise après une expérience remarquée à la Fashion Week, lance sur Craponne une boutique de prêt à porter féminin. La jeunesse dorée vient y faire ses emplettes afin de rester dans le coup…

 

Née au cœur de la mode, son berceau augurait déjà les prémices d'une vie so people. Entre son père Jean-Paul, Président de la chambre des détaillants du prêt à porter, sa mère Elisabeth, gérante de la boutique Iceberg puis Anouchka à Tassin et son frère Cyril aux commandes de Kolorz à Craponne, son avenir se profilait sous le signe de la mode. Déterminée, elle suit des études de stylisme en intégrant l'école Sup de Mode avant d'intégrer Habillement Rhône-Alpes qui lui délègue la fameuse Fashion Week. Elle retire savoir-faire et carnet d'adresses de cette expérience qu'elle compte mettre à profit pour un projet très personnel. L'ouverture de sa propre boutique dans le très chic Craponne. Passionnée et professionnelle de la mode sous toutes les coutures, Elodie crée dans sa boutique une ambiance délicatement baroque et pousse le raffinement à équiper ses cabines d'essayage de fauteuils Louis Ghost de Starck. La boutique stylée prend des airs du Baroc (ex Bus Café) de son ami Benjamin Lavorel. L'accent se porte sur les marques italiennes, ce qui explique les récents périples milanais d'Elodie. Les Coulisses d'Elodie revendiquent un côté féminin prononcé et original. Mélange de matières (très fluide, tunique, soie, lin, coton, jean, matières nobles…) et de jeu de superposition qui donne un ton d'avant-garde. Pour garder l'exclusivité, une sélection de produits introuvables arrive chaque semaine. Les belles marques (American Retro, Manouch, Bel Air, les Petits Hauts…) trouvent enfin leur écrin. Comme un bonheur n'arrive jamais seul, il se trouve que la belle Elodie a trouvé en Jérôme Auclair (Nikki Beach) le soutien amoureux qui lui manquait.

 

 

2 Commentaires

  1. bosselruizz

    très prometteur ta boutique,j’ai hate de venir tes produits. en tout cas je te souhaite bon courage et à bientot. angelot (bossel ruizz)

    Réponse
  2. cyrielle

    bonjour elodie tout ce que je veu dire : super magasin très accueillant ,et une super vendeuse et toujours le sourire.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

samedi 25 mai

Sainte Sophie


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…