Les ambitions des leaders lyonnais du fitness

28 février, 2017 | BUSINESS NEWS | 0 commentaires

Par Yves Espaignet

Les créations de salles de fitness se multiplient à Lyon et dans toute la métropole avec comme argument premier des tarifs d’abonnement attractifs. Parc OL aura même la sienne en 2019 avec le développement mené par Xavier Pierrot, son stadium-manager. La concurrence est rude entre ces établissements privés dont le nombre est estimé à plus de 120.

Lyon s’inscrit dans la vague nationale porteuse, qui dure depuis une dizaine d’années, mais la France est encore loin des taux d’équipement enregistrés dans les pays européens comme l’Allemagne, la Grande Bretagne et l’Espagne. Désormais, le nombre de salles ouvertes en France dépasse largement le seuil de 4.000 (3.500 en 2013), générant un chiffre d’affaires de 2,5 Mds d’€. Si des enseignes comme NeoNess, CMG Sports Club, L’Orange Bleue, Moving, s’affirment au plan national, le secteur comprend encore 80% d’établissements indépendants. Dans cette dynamique, plusieurs Lyonnais affichent une belle réussite et des fortes ambitions de développement en s’appuyant des stratégies différentes. Tous ont su trouver un positionnement spécifique dans un marché où la guerre des prix ne doit pas nuire à la qualité des services offerts ! Ainsi, en moins de 10 ans, les frères Gérard et Laurent Clamaron ont affirmé le concept « haut de gamme » du Wellness Sport Club en alliant l’espace (attendu) du « training » à celui du « bien-être » offrant des activités aquatiques. Mais l’un des atouts, indépendamment de celui de la qualité des équipes, est « la culture de la convivialité ». Avec 5 établissements, le nombre de leurs adhérents est passé de 15.000 à 19.000 en moins de deux ans. D’autres ouvertures sont envisagées en 2017. Pour autant, écartant la logique de la franchise dans l’extension envisagée de leurs activités via des filiales, ils privilégient une logique de proximité et affirment « la volonté de grandir de façon raisonnée afin de continuer d’apporter notre supplément d’âme ».

Le choix de la franchise

En revanche, Patrick Mazerot à la tête de l’enseigne « L’Appart Fitness » tient à tenir toute sa place à l’échelon national. Si son groupe comprend 7 filiales, il a fédéré également 37 établissements sous enseigne. Fort de l’expérimentation du concept d’un accueil « premium » dans des salles à taille humaine et ce, dès 2007, il a su attirer un large public non sportif. L’accueil, par un personnel badgé, précisant les métiers, respectant un « dress code » à l’esprit anglo-saxon, les cabines individuelles pour se changer et se doucher sont les éléments d’un positionnement attractif revendiqué. « Constatant un modèle économique basé sur un abonnement long 12/24 mois, nous avons été les précurseurs en proposant un abonnement mensuel avec un droit d’entrée sans engagement » souligne-t-il. Cette logique l’a conduit à proposer des tarifs selon les heures de fréquentation. Sans oublier l’essentiel, la pratique avec des appareils de haut niveau de fiabilité et des « coachs » tenant compte du niveau de chacun. Mais il est impossible d’évoquer le fitness lyonnais sans citer le parcours et le positionnement d’exception de l’Institut Vendôme, fondé par Georges Halatas au début des années 60 ! Le défi de l’épreuve du temps est relevé par la science du « mouvement », la maîtrise de la reconstitution musculaire. Le succès originel provoqué par la fréquentation des joueurs de l’OL est prolongé par un public soucieux d’un grand confort d’accueil, d’une ambiance de discrétion. « Notre modèle demande un important personnel » reconnait Georges Halatas mais c’est justement un des atouts déterminants avec celui de la mise à disposition de machines uniques, véritable prototypes. Le «Lyon des décideurs », professions libérales, entrepreneurs, politiques se retrouve chez lui ! Son établissement est une institution enviée dans un secteur aux bouleversements constants!

Repères

Activium
Le groupe lyonnais Activium, créé par Loïc Mignotte, spécialisé dans les services informatiques, développe le secteur « centres de remise en forme » depuis 2013 : CA consolidé supérieur à 30 M€ (source Toute la franchise), réseau de 17 salles dont 4 à Lyon et 7 en région AURA.

L’Appart Fitness
Leader de la vente de planches à voile avec Matos, Patrick Mazerot lance sa première salle Bodysculpt à Villeurbanne en 1997. Aujourd’hui associé à Frédéric Poty et Sébastien Davray, « L’Appart Fitness » affiche un CA consolidé 25 millions d’euros en 2016, avec un réseau de 7 filiales 7 et un objectif en France pour 2020 de 200 établissements franchisés.

Keep Cool
Ouverture de la première salle en 2002 par Guy Deville à Avignon. Le groupe comprend aujourd’hui 169 établissements en France dont 6 à Lyon et 3 dans la métropole.

Institut Vendôme
Ce centre créé en 1961 par Georges Halatas, fort de son positionnement et de son indépendance génère un CA de 600 000 €.

Wellness sport club
Les frères Gérard et Laurent Clamaron installent leur nouveau concept à Tassin en 2007. Leur groupe comprend 5 clubs dont 4 à Lyon et un à Besançon et génère un CA de 11 M€.

 

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/morgan" target="_self">Morgan Couturier</a>

Morgan Couturier

Le journaliste de Lyon People, c’est bien lui ! En quête de scoops, toute info est la bienvenue !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

vendredi 12 avril

Saint Jules 1er


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…