Par Morgan Couturier

Créée en 2007 et couronnée par le prestigieux Queen’s Award dix ans plus tard, la marque de bijoux personnalisés dirigée par Béatrice et Arnaud de Montille, poursuit son ascension, au point d’être à nouveau récompensée.

L’information était tenue secrète jusqu’à maintenant, à la manière d’un scénario attribué aux agents secrets britanniques. Puis vint la libération, le jour du 94e anniversaire de la reine Elizabeth II : Merci Maman, la marque de bijoux personnalisés, rendue célèbre par Kate Middleton, se voit à nouveau récompenser du prestigieux Queen’s Award.

C’est tout simplement ce qui se fait de mieux en matière de distinction pour les entreprises de l’autre côté de la Manche. Une nouvelle consécration pour sa créatrice Béatrice de Montille, distinguée dans la catégorie commerce international, trois ans seulement après leur premier couronnement.

Une entreprise saluée pour son essor à l’étranger

« Nous sommes honorés de recevoir ce prix et d’être reconnus, par la Reine elle-même, pour notre stratégie de commerce international. Aujourd’hui, nous sommes très fiers et émus de recevoir ce véritable soutien. Nous sommes tous très heureux de recevoir cette distinction pour la seconde fois en reconnaissance de notre croissance constante, durable et équilibrée », se réjouit-elle.

Béatrice de Montille n’a guère le temps de savourer pleinement cette nouvelle récompense. Elle est en lice pour les municipales à Lyon 3ème aux côtés d’Etienne Blanc et de Yann Cucherat (photo ci-dessus). Ce n’est qu’après l’élection du maire de Lyon qu’elle pourra s’octroyer le plaisir de refouler les prestigieuses marches du Palais de Buckingham.

Merci Maman reçu par la Reine, si… le Covid-19 le permet

Un honorable privilège que le duo doit à son déploiement à l’étranger. Grâce à sa stratégie de croissance, Merci Maman a, en effet, réussi à tripler ses ventes à l’étranger sur les trois dernières années. Un joli placement, qui représente aujourd’hui 70% du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Avec de tels chiffres, difficile de passer sous les radars de la Reine, laquelle a pu relever l’ouverture de nouveaux bureaux à Paris en 2016 et à Berlin en 2018. Reste à savoir si la réception à Wesminster pourra être respectée, avec la crise du coronavirus qui régit actuellement. Mission impossible pour Merci Maman ?

www.mercimamanboutique.com