Nouveau restaurant à Lyon. La Verrière, pour avoir les yeux aussi gros que le ventre

13 octobre, 2022 | BARS & RESTAURANTS | 0 commentaires

Texte : Morgan Couturier – Depuis le 13 septembre dernier, le quartier des Brotteaux accueille un nouvel établissement, baptisé « La Verrière ». Une allusion à sa décoration, comme à son instigateur, Grégoire Laverriere, dont le concept fait la part belle à la gourmandise et à de nombreuses dégustations.

La nouveauté apporte bien des saveurs et son lot de sentiments. Puis voilà que depuis quelques semaines, celle-ci se propose de contester une réalité écrite dans le temps. Et pour cause, depuis le 13 septembre 2022, le tout nouveau restaurant La Verrière se laisse aller à une toute nouvelle vérité. Au 64 de la rue Ney, dans le 6e arrondissement, choisir n’est plus renoncer. Bien au contraire. Campé derrière l’un des 42 couverts de l’établissement (une fois la partie haute ouverte, ndlr), l’idée principale est même de se laisser porter par la gourmandise. De goûter, de tester au pluriel une dizaine de plats singuliers. Car telle est la philosophie de cet établissement piloté par Grégoire Laverriere, que la nuit ouvre à la délectation « d’une cuisine fine », préparée par Loïc Vaginay, ancien sommelier de Régis Marcon, reconverti en cuisinier avec un certain succès.

Le poulpe rôti, façon La Verrière

« C’est bon, dans un cadre soigné, mais plus à la cool que de la cuisine bistronomique », dépeint le gérant, diplômé de l’Institut Paul Bocuse en 2019. Un temps spécialisé dans la création de concept d’hôtels et de restaurants pour autrui, le voilà garant de ses propres rêves. « J’en ai eu assez de créer pour les autres, alors j’ai décidé de créer mon propre restaurant : La Verrière. Ici, le midi et le soir sont complétement dissociés. On reste sur une formule classique pour le déjeuner et en format réduit le soir. Les quantités sont divisées par deux. Il n’y a pas de menu. L’idée est de goûter le plus de choses possibles. Il faut voir notre concept comme une envie de se faire plaisir et de ne pas se contenter d’une seule saveur », poursuit Grégoire Laverriere.

« Il n’y a pas de menu. L’idée est de goûter le plus de choses possibles »

Résultat, avec des plats (terre & mer ou végétariens) particulièrement travaillés et goûteux, mais n’excédant pas 15€, la tentation est ainsi grande de se laisser aller à plusieurs assiettes. « En moyenne, les clients prennent deux plats salés et un sucré », révèle le restaurateur, pour qui de bons mets ne peuvent être dégustés sans de bonnes bouteilles.

La poitrine de porc signée Loïc

Et donc une quarantaine de références de vins, issus du Beaujolais, de la Vallée du Rhône et de Bourgogne, dont un Vosne Romanée 1er cru. Le tout, complété par « quatre à sept références par famille de spiritueux », expose ce Croix-Roussien de naissance, dont les rhums, whiskys et autres vodkas devraient facilement satisfaire les amateurs. « Pour moi, c’est une vraie passion », complète-t-il, avec l’idée de passionner tout autant, les Lyonnais. À eux de voir, à travers la verrière. Imaginer, c’est choisir. Sans renoncer à se faire plaisir.

La Verrière
Ouvert du mardi au jeudi, de 12h à 14h et de 19h à 21h
puis du vendredi au samedi, de 12h à 14h et de 19h à 22h
64, rue Ney – Lyon 6e
Tél. 06 60 20 12 84

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mardi 23 avril

Saint Georges


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…