Lyon. Le plan secret des écologistes pour interdire les animaux de compagnie en ville

1 avril, 2024 | Actualités Lyon | 61 commentaires

Texte : Marco Polisson – Les nouvelles mesures radicales anti-chats et anti-chiens préparées en catimini par Grégory Doucet et Bruno Bernard vont faire miauler dans les chaumières lyonnaises… Un triste épisode de la série #Lyon écolo.

Grégory Doucet et son adjoint Gauthier Chapuis ont présenté au conseil municipal de Lyon, le 21 mars 2024, une batterie de mesures censées être « en faveur de la condition animale ». Il s’agit, en fait, d’un ballon d’essai destiné à « sensibiliser » les propriétaires d’animaux de compagnie, avant de lancer la seconde phase de l’opération que vous nous dévoilons en exclusivité.

Ce n’est pas nouveau : sous couvert de « protection animale » ou de « préservation de la biodiversité » depuis plusieurs années, le fait de posséder des animaux domestiques et d’élevage est régulièrement vilipendé par les adeptes des associations et autre sectes écologistes qui les considèrent comme des nuisibles.

Concernant les animaux d’élevage, rien de neuf. « La consommation de viande est en moyenne la troisième source d’émission carbone des Français (avant l’avion). Les industriels de la viande veillent au grain et ne veulent surtout pas qu’on se penche là-dessus » assure très sérieusement « Frustration Magazine ».

C’est la raison pour laquelle Grégory Doucet s’est attaqué aux assiettes de nos bambins dans les premiers mois de son installation à l’hôtel de ville. Révélé par Lyon People, le scandale a viré à la polémique nationale avant de se dissoudre dans la vie quotidienne. Depuis, la viande a quasiment disparu des repas servis dans les cantines gérées par la Ville de Lyon. Les écologistes peuvent passer à la seconde étape : nos boules de poils.

Cette étape – coordonnée à l’échelle nationale – a démarré par des attaques frontales contre les animaux domestiques des particuliers. Un sujet très sensible quand on sait qu’un foyer français sur deux possède un animal de compagnie. Ce qui n’impressionne nullement les Verts qui ont secrètement décidé d’interdire, en premier lieu, la possession de chats et de chiens aux habitants des zones urbaines ou péri-urbaines.

Nos toutous sont accusés de polluer l’atmosphère, comme leurs copines les vaches.

La fabrication à l’échelle industrielle de leur alimentation est notamment dans le collimateur des écolos car, malheureusement pour eux, nos canidés ne mangent pas des graines de quinoa mais des croquettes et des pâtées à base de viande… A les écouter, une bonne partie de la déforestation est due aux cultures qui servent aux aliments de Lucky et de Maya.

Et la presse bobo de sortir la calculette pour déterminer « le bilan carbone de nos animaux domestiques qui réside dans leurs gamelles », publie Slate. « Puisqu’il s’agit principalement de viandes, leur impact carbone est élevé : un rapport scientifique montre que l’alimentation à base de pâtée pour un chien de 10 kilos équivaudrait à 6.541 kilos d’émissions de CO2 chaque année. »

Quant aux chats, excellents chasseurs, ils sont accusés d’anéantir la biodiversité. « Un chat de propriétaire consacre en moyenne 3 h par jour à la prédation, contre 12 h par jour pour un chat errant » explique l’association France Nature Environnement. Et de citer une étude de la revue scientifique Nature qui conclut que « le chat serait responsable de la mort de 1,3 à 4 milliards d’oiseaux et 6,3 à 22,3 milliards de petits mammifères chaque année. »

Les propriétaires de chats doivent prendre conscience que leur magnifique boule de poil est un prédateur

Le débat « chat » est devenu national. A l’automne 2020, un député écologiste voulait le classer comme « animal nuisible ». En décembre 2023, nouveau coup de massue : « Les chats sont une catastrophe pour la biodiversité. Les chiens sont une catastrophe pour le climat » affirme, sur LCI, le chercheur François Gemenne, ancien membre du GIEC et enseignant à Science Po Paris (photo ci-dessous).

Ses propos ont déclenché un tollé sur la toile, au point que « le chercheur a été menacé de mort » rapportent nos confrères du quotidien L’Union de Reims, car Gemenne a ajouté que les chiens étaient également nocifs pour le climat « parce qu’il faut les alimenter, et qu’aujourd’hui une bonne partie de la déforestation sert aux cultures servant aux aliments pour animaux domestiques ».

A Lyon, les écologistes s’étaient jusqu’à présent fait discret sur la question sensible. Le projet d’interdiction que nous vous révélons a été classé top secret. Pas question de l’évoquer avant les futures échéances municipales et métropolitaines de 2026. Sa mise en œuvre est en revanche en tête de liste en cas de réélection, au même titre que d’autres mesures impopulaires comme la réduction à 2×1 voie automobile du tunnel de la Croix-Rousse.

« Le chat est une source de maladie pour lui-même et pour les autres »

Selon nos informations, la secte verte lyonnaise compte éradiquer les chiens et les chats domestiques de façon crescendo afin de ne pas effrayer leurs électeurs bobos. La première étape a été annoncée sur les antennes de BFM TV, par l’écologiste Gautier Chapuis, adjoint de Grégory Doucet en charge de la biodiversité, le 22 février 2024. Elle concerne nos petits félins.

Invité d’Hugo Frances et de Lionel Favrot dans l’émission « Lyon politique », l’élu écologiste a annoncé un plan de 60 mesures présentées au conseil municipal du 21 mars au sujet de la présence des animaux en ville, chiens, pigeons, rats, et chats, ces derniers devant être stérilisés afin de ne pas constituer « une source de pression sur le reste de la biodiversité ».

« Il faut agir en qualité et en quantité : il faut récupérer les chats et les stériliser » a précisé Gauthier Chapuis qui a annoncé avoir démarrer le « trappage » des chats et « l’attribution de cartes de nourrisseurs et nourisseuses officielles ». Véridique ! Il faudra désormais être badgé pour pouvoir donner quelques croquettes au matou du coin de la rue. On se croirait en Union soviétique…

La vie secrète des (anti) chats

Cette première étape de « trappage » – des chats comme des esprits – va se prolonger jusqu’à l’élection municipale de 2026, deux ans durant lesquels la mécanique rhétorique verte anti-chat aura le temps de produire ses effets. La mesure n°60 consiste à « soutenir l’organisation de conférences et d’expositions pour sensibiliser à la condition d’animaux captifs ».

Il faut ensuite faire accepter aux Lyonnais l’idée fallacieuse que les chats et chiens sont des nuisibles et que leur présence dans la métropole de Lyon, en villas comme en appartement, est indésirable. Voilà pour le hors d’œuvre.

Pariant sur leur réélection, les écologistes ont programmé les premières mesures vraiment coercitives dès l’automne 2026. Et la première d’entre elles consistera à imposer aux particuliers un certificat de capacité pour les animaux domestiques. Également appelé le CCAD, il est actuellement destiné aux professionnels en lien avec des animaux domestiques comme les chiens, chats, rongeurs, poissons et oiseaux.

Enregistrement des animaux et permis de détention

Les écologistes veulent ensuite imposer le passage d’un permis de détention d’animal domestique, du même type que le permis de détention d’animaux sauvages. Une taxe sera mise en place pour les chiens, en fonction de leur taille. Les gros « modèles » comme le bouvier bernois (ci-contre) seront surtaxés. Le but étant de multiplier les contraintes pour dégouter les Lyonnais d’avoir des animaux de compagnie. La même tactique est actuellement utilisée contre les propriétaires de voitures en général, et de SUV en particulier.

Les propriétaires de chiens et de chats devront donc s’enregistrer en mairie d’arrondissement et passer des tests d’aptitude. Avant de délivrer le précieux sésame, l’agent municipal prendra notamment en compte les conditions de « détention » des animaux déclarés. Beaucoup plus humaine,la SPA milite, quant à elle, pour « un certificat d’engagement, afin de prendre connaissance des responsabilités morales et financières qui leur incombent. » afin d’éradiquer les abandons.

Photo SPA Lyon

Une brigade spéciale sera ensuite chargée de recenser les animaux et de vérifier si leurs propriétaires ont bien un numéro d’enregistrement, calqué sur le même modèle que ceux des locations de meublé touristique de type AirBnB ou Abritel. Le non-respect de cette réglementation sera sanctionné par une amende de 455 euros. En cas de récidive, l’animal pourra être saisi, envoyé à la fourrière et euthanasié…

La seconde étape consistera à modifier la loi française qui autorise à posséder un chat, un chien, un cheval ou encore un lapin. Il s’agit de modifier l’Arrêté du 11 août 2006 qui fixe la liste des espèces considérées comme “domestiques” en France. Par domestiques s’entendent les animaux “appartenant à des populations animales sélectionnées » rappelle le magazine Géo. « Ce scénario est le plus difficile à mettre en place » décrypte notre source. A moins que les écologistes soient, un jour, majoritaires à l’Assemblée nationale.

Des mesures liberticides et anti-économiques

Dans les rangs écolos, ces mesures sont loin de faire l’unanimité. Notamment l’interdiction des chats, alors que des solutions existent pour éviter qu’ils attrapent des oiseaux. « Pour l’extérieur, on peut l’équiper d’un collier élastique, coloré ou avec des clochettes, pour le rendre moins discret. Il existe des dispositifs (entonnoirs, barrières) qui permettent d’empêcher le chat de grimper vers les mangeoires et les nids, mais aussi des répulsifs et des abris pour la petite faune que l’on peut même fabriquer soi-même » rappelle de façon très pragmatique la Fédération Nationale de l’Environnement.

Mais les amoureux de la nature ne pèsent guère face aux tenants de l’écologie politique biberonnés au jus de pastèque. Au-delà de l’aspect totalement totalitaire et inhumain de leur mode de pensée, l’éradication de nos animaux de compagnie est également un non-sens économique. « La vente des produits pour les animaux de compagnie atteint en France un montant de 4,9 milliards d’euros selon une étude 2016 » rappelle le Mag de l’Economie. Mais personne ne semble pouvoir les raisonner.

Haro sur les pêcheurs urbains

Les animaux domestiques ne sont pas les seuls à être dans le collimateur des écolos. Les pêcheurs urbains sont également mis en cause par les ayatollahs de la protection animale. La maire de Rennes Nathalie Appéré (NUPES – PS ) a fait adopter, le 15 mai 2023, une charte de la condition des animaux. Sa majorité écolo-socialiste a, dans la foulée, interdit la pêche dans les étangs de la ville… pour garantir « une bonne qualité de baignade » annonce, le souffle coupé, Ouest France !

Dans un long message publié sur les réseaux sociaux, le président de la fédération de pêche d’Ille-et-Vilaine, Jérémy Grandière a immédiatement dénoncé « une attaque en règle contre la pêche et les pêcheurs », avec « un argumentaire inepte » mais aussi « une représentation complètement tronquée du fonctionnement des écosystèmes aquatiques » et le mépris pour « l’ensemble de nos actions pour la protection et la restauration des milieux aquatiques » » rapporte le magazine « La pêche et les poissons (d’avril) ». Après Rennes, c’est au tour de la ville de Strasbourg de prendre des mesures anti-pêche. Lyon ne devrait pas tarder à suivre le courant….

#Marco2026

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

61 Commentaires

  1. Le Lyonnais

    Poisson d’Avril ?

    Réponse
    • B.....

      j espère que c est une blague du 1er avril. ce maire est une honte. j ai 3 chats suis en maison et prêt à quitter Lyon à cause de cet extrémiste intolérant

      Réponse
    • Marques François

      Les chats sont des prédateurs utiles au côté de l’homme de tous temps ils ont éliminés les rongeurs présents à cause des déchets et de la nourriture des hommes et de ce fait ils ont permis d’éviter la propagation de maladies dont sont porteurs souris et rats. Les écolos sont débiles…. Ils veulent donner des leçons à tout le monde mais il n’y a pas plus éloigné du milieu naturel qu’eux ,est ce là une mutation du genre humain ? En tous cas ils roulent bien main dans la main avec ce système de maintien des injustes et des classes sociales, c’est en ce sens qu’ils sont des usurpateurs et des profiteurs !

      Réponse
    • Pom

      comment peut on prétendre aimer les animaux quand on séquestre pendant des années .sans jamais sortir un chat et un chien dans le seul but est d’avoir de la compagnie .
      telle cette retraitée qui dans son petits deux pièces possède 6 chats et sa voisine 3 aussi dans2 pièces et qui en plus nourrissent tous les chats errants du quartier non stérilisés.

      Réponse
      • Niffleurette

        N’importe quoi. J’ai un chat il vit en appartement et est très heureux.

        Réponse
    • Anonyme

      et votre bêtises, une erreurs pour les animaux. faites vous une planète pour vous ,on vivra mieux

      Réponse
    • Anonyme

      c’est une honte ils faut interdire l humain car c’est eux qui polluent et les animaux étaient là avant nous écologie mal placé pour en parler

      Réponse
      • DUFAT

        c’est un poisson d’avril.

        Réponse
    • Anonyme

      ils sont de plus en plus débiles ces ecolos

      Réponse
  2. Bili

    Pas de quoi fouetter un chat.
    Stériler les chats errants est nécessaire, vu la prolifération et leurs nuisances depuis des années. Il faut être aveuglé idéologiquement pour s’y opposer.
    Tout le reste de l’article rédigé par un blogueur militant randam, n’est que suppositions et paraphrases.

    Réponse
    • Findus

      Chill coco, je déteste aussi le type mais c’est un poisson d’avril. Il est imbuvable, borné, irrécupérable, et surtout d’une mauvaise foi crasse. MAIS. il faut avouer que son poisson d’avril était réussi, je me suis presque laissé avoir. Je me suis dit quasiment jusqu’au bout qu’il devait faire comme d’habitude, faire semblant de ne pas comprendre des problématiques essentielles pour casser du sucre sur les écoles en poussant une rhétorique politique rétrograde. Non honnêtement, joli poisson.

      Réponse
      • Carole Rm

        poisson d’avril ou pas les écolos sont des fachos tarés !

        Réponse
    • Christine

      J’ai failli me laisser avoir, avant de regarder la date de parution.

      Réponse
    • Marie Hélène Michel

      j’espère que c’est un poisson d’avril

      Réponse
    • Anonyme

      je ne pense aucunement que les animaux sont des nuisibles ! rapport à ce que les Bipèdes font subir à la planète tel que leurs souillures jeté dans l’environnement …..la destruction de la faune et la flore ce sont les animaux qui les comettes peut-être ? ? je ne le pense pas !!
      Ensuite ce sont aussi les qui pièges les avec de la colle sur les branches d’arbres [wouah]

      Réponse
    • FOUGÈRE

      stériliser les chats très bien, c’est déjà ce qui est fait dans les refuges, mais le reste c’est monstrueux, comment peut-on dire qu’un animal de compagnie est nuisible. ils apportent tellement d’amour sincère et non calculé, pas comme l’être humain !

      Réponse
    • Elisabeth BOUXIERES

      on l espère pour les ecolo…car autrement cela sera leur fin politique vu le nombre de propriétaires d animaux domestiques….ils ne feront pas long feu …

      Réponse
  3. Padre de la Vega

    Sardine ou mérou ? bon poisson d’avril !

    Réponse
    • Moderato

      j’espère que le poisson d’avril va être confirmé.
      Oui à la stérilisation des chats errants, non à l’interdiction des chats de compagnie.
      D’autre part, est-il admissible d’avoir, en ville, des chiens de grande taille, pour leur confort tout simplement et la propreté de la ville.
      Lyon people, arrêtez d’employer des termes en dehors de tout bon sens, « la secte » écolo, vous plaisantez j’espère, si non, je vous invite à aller en vérifier le sens.
      Ne pas être d’accord avec les écolos est une chose, avoir une rhétorique stupide par ses non sens semble être votre parti pris récurrent.

      Réponse
    • CORTO

      Peut-être aussi merlan (pas fris…) . Tout dépend du genre de l’auteur ou Autrisse

      Réponse
  4. Martin

    Je crois que le « journaliste » de ce site écrit l’ensemble de ses articles le premier avril …

    Réponse
  5. GGP69

    Il serait plus urgent de s’occuper des rats

    Réponse
    • Anonyme

      oui, scélérats !!!!!!!

      Réponse
  6. CHIUMENTO

    Peut-on stériliser les écolos afin qu’ils ne puissent pas se reproduire. Ils sont néfastes pour assurer une vie normale de nos concitoyens.

    Réponse
    • Ccg du69

      Non mais Michelle c’est le poisson d’avril espèce de..

      Réponse
    • marie-anne linage

      super, je suis de votre avis, dire qu’en 1968 il était interdit d’interdire

      Réponse
      • Lou

        oui on voit d’ailleurs ou cela nous a mené 68 !!

        Réponse
    • GARCON

      Ah oui bonne idée

      Réponse
    • Corpet

      bravo voilà un sujet sui devrait en intéresser plus d’un on va bientôt finir en boîte avec ces gens là suils nous fichent la paix

      Réponse
    • Anonyme

      excellente question

      sujet sérieux. .a réfléchir efficacement….

      attention a la méningite….

      Réponse
  7. PIN Christian

    bonjour! il est vrai qu il faut se débarrasser des pollueurs mentaux, j ai nommé : les écolos.Il ne faut plus nourrir ces parasites politiques qui se pensent être la référence du bien-être des Lyonnais. « Aux armes Citoyens,boutons les hors de Lyon et pour les prochaines Elections Municipales à venir et les renvoyons dans leurs terriers d’écolos de bons à rien mais mauvais à tout d’où ils n’auraient jamais dû sortir! »

    Réponse
    • Pierre Beker

      , ne nous échauffourées pas , mais si tout cela n’était q’un poisson d’avril ?

      Réponse
  8. Monteil

    c est vraiment du grand n importe quoi. 1er avril poisson d avril. dommage pour les personnes âgées qui ne pourront plus être réconfortent par la présence d un compagnons

    Réponse
  9. Lyonnais pragmatique

    Je suis un farouche opposé à la plupart des politiques du maire EELV Grégory Doucet, l’un des fossoyeurs de la France. Mais en ce qui concerne cette initiative très spécifiquement, je la soutien vivement, et je l’encourage. Notamment (mais pas que !) en ce qui concerne les chiens, car la plupart de leur maitres ne respectent pas les contraintes, comme par exemple leur tenir en lasse et ramasser leur crottes. Alors, je prône soit une imposition forte à la tenue de chiens (comme cela se fait par exemple en Suisse), ou une interdiction pure et simple à la tenue de chiens dans les espèces publiques en ville (tous les parcs leur devraient être interdits, car, je répète, la plupart de leur maitres sont des irresponsables égoïstes).

    Réponse
    • Thinet

      Et les humains qui urinent n’importe où c’est pire à mon avis surtout que les cantonniers avec leurs tuyaux pour capter l’eau pour nettoyer les rigoles les trottoirs sont employés à s’occuper des espaces verts .
      C’est bien mais rien n’empêche les 2 activités .

      Réponse
    • LC

      En suisse pays que vous cité, il y a des distributeurs de sacs à chien partout. Et la plupart des parcs leurs sont autorisés, contrairement à nous. En revanche il est vrai que le non respect des règles est sévèrement puni. Nous avons toujours eu des chiens, ramassons toujours et tenus en laisse comme la grande majorité des propriétaires que nous connaissons.
      Contrairement à ce que vous dites il y a malheureusement une minorité de personnes mal élevés qui font que des gens comme vous mettent tous les propriétaires de chiens dans le même panier…
      Payer un « impôt » annuel pour son chien pourquoi pas, mais alors, cela impose des distributeurs de sac. Essaye non concluant il y a qq années car les sacs étaient pris par les non-propriétaires de chiens. Comme quoi, l’égoïsme n’anesthésia pas le propre des propriétaires de chien!

      Réponse
  10. Lyonnais

    Je suis un farouche opposé à la plupart des politiques du maire EELV Grégory Doucet, l’un des fossoyeurs de la France. Mais en ce qui concerne cette initiative très spécifiquement, je la soutien vivement, et je l’encourage. Notamment (mais pas que !) en ce qui concerne les chiens, car la plupart de leur maitres ne respectent pas les contraintes, comme par exemple leur tenir en lasse et ramasser leur crottes. Alors, je prône soit une imposition forte à la tenue de chiens (comme cela se fait par exemple en Suisse), ou une interdiction pure et simple à la tenue de chiens dans les espèces publiques en ville (tous les parcs leur devraient être interdits, car, je répète, la plupart de leur maitres sont des irresponsables égoïstes).

    Réponse
  11. Bruno

    Poisson d’avril

    Réponse
  12. Sandy

    pas mal le poisson d’avril

    Réponse
  13. Eyes

    « Dossier top secret » « selon nos sources ».
    C’est le bon plan ça pour faire de la Fake news politique sans devoir justifié quoique ce soit.
    Je prends le pari qu’il n’y aura rien de tel, ni en 2026, ni après

    Réponse
  14. Debed

    Je suis pour les animaux mais pas pour les gens et encore bien moins pour les écologie qui viennent nous dire comment faire vous n avez pas mieux à faire. Mary

    Réponse
  15. Anonyme

    Enfin une mairie qui prend ce problème à cœur ! merci de la part de tous les habitants de la ville qui n’en peuvent plus des déjections canines et de la pisse plein les rues ! Marre de voir nos impôts au service des animaux des autres. Une bonne idée : augmenter les impôts des propriétaires d’animaux pour payer le nettoyage et effacer l’empreinte carbone des leurs amis à 4 pattes. que ceux qui souhaitent posséder des animaux ne fassent pas porteur leur poids sur les autres.

    Réponse
    • Anonyme

      Le meilleur c’est Marco…

      Réponse
    • Eyes

      Les animaux étaient présent sur les terres lyonnaise avant les hommes. Et maintenant qu’on est là, ces animaux devraient payer des impôts et avoir des règles ? Bien-sûr que non.
      Ensuite il faut faire payer le nettoyage qu’au mauvais nettoyeur. Sinon autant ne jamais ramasser si tous le monde paye dans tous le cas. Et puis faisons payer ceux fumant et jetant leur mégot par terre et autres personnes jettant leur reste de nourriture et de boissons/alcool par terre aussi.
      N’oublions pas que c’est les hommes qui pourrisons notre environnement en premier lieu.

      Réponse
    • Michel

      ce serait mieux de leur donner de grosses amendes ,histoire de leur apprendre la propreté….
      c’est mieux que de faire payer des personnes qui ramassent depuis toujours les déjections de leurs animaux

      Réponse
    • VOLEU

      Merci de cet article, assez juste… en faveur de l’écologie !!! En effet, je ne suis oas écologiste mais le simple bon sens et la recherche d’infos conduisent à reconnaître que :
      – La diminution de la consommation de (mauvaise : je le vis tous les jours car je suis cuisinier en collectivité) viande en cantines est bonne, pour le climat et notre santé.
      – La prédation des chats sur les oiseaux, et donc le cycle naturel, est aveŕée.
      – L’industrie de l’alimentation animale de compagnie est énergivore : beaucoup de pollution pour nos petits animaux « récréatifs ».
      … et je ne parle pas des déjections canines : les chiens n’y sont pour rien, mais les maîtres…
      Les vrais amoureux(ses) de ka nature sont ceux qui tentent de la préserver, et pas vraiment ceux – bobos ou pas – qui aiment tenir un animal au bout d’une laisse, enfermé dans un appartement ou dans champ étriqué (cheval) !!!
      Bien à vous.
      Xavier

      Réponse
    • Anonyme

      Pas d’cerveau pas d’migraine…..

      Réponse
  16. GARCON

    Voilà les Extrémistes Écologiques
    Ils veulent être des rois et imposer leurs idées qui ne sont rien.
    Votez bien en juin pour les Européennes et mettons les dehors

    Réponse
  17. Branchy

    Je pense que c’est un vrai faux poisson d’avril qui se révélera réel un jour, si le PACS macronie et ecologie perdure, après s’être autorisé soi même a sortir pour combattre un virus bénin, tout est possible désormais en France

    Réponse
  18. Dilou

    j’ai toujours ramassé les d’éjection de mon chien. je l’ai toujours tenu en laisse. j’espère que c’est un poisson d’avril. nos compagnons à 4 pattes embellissent nos vies. mon chien est mort il y a 10 jours et il laisse un grand vide.

    Réponse
    • Baude

      effectivement même si c’est un poisson d’avril cette idée a déjà germé . effectivement la stérilisation des chats est indispensable surtout si les chats vivent dehors. cela evitera la misère ds laquelle se retrouvent ces animaux des rues. pour les déjections il faut éduquer l’humain car c’est bien lui le responsable et non le chien.
      effectivement trop d’animaux souffrent de maltrairance et d’abandon et une solution doit être trouver et une formation avant d’accueillir son animal pourrait aider et éduquer les futurs adoptants. surtout interdire de faire du profit avec le vivant ! stop de les considèrer comme des objets. ils sont des êtres au même titre que l’humain et stop de se croire supérieur. c’est ce qui fait que nous avons transformé la terre en enfer pour eux. par contre les éradiquer sous prétexte qu’ils sont des nuisibles est une politique infâme. l’homme est le pire prédateur ! il faudrait éradiquer les cons et les bourreaux et laisser les humains remplis d’humanité et de générosité continuer à aimer leurs animaux .
      nos animaux mangent de la viande et oui c’est très pénible de penser que d’autres animaux sont privés de vie pour les nourrir. je suis végétarienne alors je comprends ce dilemme. car pour moi c’est un dilemme mais mes animaux je les ai adoptés pour leur donner une vie digne et tant qu’ils seront sur cette terre personne ne leur touchera un poil . Éradiquons la bêtise humaine, Éradiquons l’incivisme, Éradiquons la misère et nous pourrons souffler et nos animaux nous en remercieront. nous avons besoin d’eux pour continuer à être des êtres équilibrés et aimant. sans eux nous deviendront des robots sans cœur ni âme. nous avons besoin de leur présence pour ne pas oublier le mot amour.

      Réponse
  19. Patrick NOYER

    ces deux types sont complètement ravagés.
    Ils font ch… les lyonnais.
    vivement qu ils prennent la raclée mémorable qui leur est due aux prochaines élections.
    Les écolos sont des inutiles arrièrés à qui il ne faut donner aucun pouvoir.
    Lyonnais aux urnes pour étre heureux .

    Réponse
  20. Noyer patrick

    et vive les poissons d avril .

    Réponse
  21. Anonyme

    je suis pour les animaux eux au moins ils sont respectueux de leur maître et fidèle !….
    Pas comme l’humain qui a oublié ces valeurs !!!!….

    Réponse
  22. Anonyme

    poisson d’avril

    Réponse
    • Danielle Silvestre 42@gmail com.

      tout ses écolos qu’ils aillent vivre dans les bois.
      C’est vraiment dingue d’empêcher d’avoir des animaux en ville.

      Réponse
  23. Mayeur gael

    Franchement des ecolos anti animaux, la grosse blague…., bande de fachos ! Honnêtement qui est le plus nuisible entre l’humain et le chat, pour ma part y’a pas de débat à faire, stérilisé plutôt les être humains c plus efficace pour l’écologie

    Réponse
  24. De Vernay

    OUI OUI ,MILLE FOIS OUI .
    CES GENS SONT DES TARÉS,
    NE SACHANT QUOI TROUVER POUR FAIRE PARLER D’EUX .
    A ELIMINER !

    Réponse
  25. Charles

    La bonne solution, c’est de stériliser les ecolos!
    Aux urnes citoyens!

    Réponse
  26. gestion des tarifs de parking: renseignez vos, et surtout si vous invitez des amis!

    Il faut reconnaitre que la stérilisation des chats errants est une nécessité
    personnellement, j »ai une chatte à Lyon et 10 chats à la campagne, tous stérilisés
    mais encore une fois, nous devons nous débarrasser de cette engeance dite Ecolo, ces gens là profitent d’une circonstance électorale pour nous faire les poches
    exemple: l

    Réponse
  27. Anonyme

    Honteux!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

dimanche 14 avril

Saint Maxime


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…