Romain Blachier. Photo © Fabrice Schiff

C’est peu dire que le maire-adjoint du 7e arrondissement n’a pas goûté la sortie d’Emmanuel Hamelin sur Twitter pendant les cérémonies du 69e anniversaire de la Libération de Lyon, mardi 3 septembre 2013.

«  En ce moment aux cérémonies pour la libération de Lyon. Faut-il y voir un signe… », a gazouillé l’ancien député de la Croix-Rousse sur le réseau social alors qu’il assistait au traditionnel dépôt de gerbes. La comparaison sous-jacente a fait bondir Romain Blachier qui, primesautier, s’est fendu d’un papier assassin sur son blog Lyonnitude(s).  « Un moment solennel, respecté par tous. De l’UMP au PCF (…) Sauf par Emmanuel Hamelin, élu UMP de Lyon, qui a trouvé bon de faire une blague douteuse en faisant le parallèle entre l’occupation nazie et la gouvernance de Gérard Collomb. » Et l’élu du 7e arrondissement de fustiger, selon ses termes, « un type qui cherche à faire parler de lui par une pauvre blague immonde plutôt que de bosser. »  Fâché tout rouge le Romain et rhabillé pour l’hiver le Manu ! Personnage tout en rondeur, Romain Blachier n’est pas coutumier de tels emportements.  « Cela m’a énervé », écrit-il dans son billet. En janvier 2012, l’élu socialiste avait signé un papier Comment je suis devenu extrémiste grâce à Lyon Mag, reprochant à nos confrères du web un titre d’article. La réponse du média ne s’était pas faite attendre et avait donné lieu à un échange plutôt drolatique qui s’était terminé autour d’une table lyonnaise. Pas sur qu’entre Hamelin et Blachier, on passe du coup de gueule au coup de fourchette.