Par Morgan Couturier et Marco Polisson

En visite aux Halles de Lyon, accompagné de Béatrice de Montille, sa candidate à la mairie du 3e, Etienne Blanc était visiblement affamé… et pas seulement par les produits qui lui étaient présentés.

Bien qu’en retrait dans les sondages, le candidat de la droite à la mairie centrale s’est voulu confiant. « Collomb, je l’aurai ! On va gagner ! », a-t-il lâché, dans l’euphorie des dégustations proposées par la maison Cellerier, se refusant toutefois à infirmer un passant qui lui suggérait que Gérard Collomb avait fait son temps. Une déclaration qui n’est pas sans rappeler celle – moins soft – du candidat Dominique Perben en février 2008, toujours à propos de Gégé : « On va les défoncer ! » On connait la suite…

Néanmoins, on ne va pas reprocher à Etienne Blanc son regain d’optimisme. Qui s’accompagne d’un vrai travail de terrain pour lui et ses équipes. Comme il nous le confiait hier soir dans les salons de l’Hôtel du Département à la soirée de lancement du Beaujolais nouveau : « On y aura mis toutes nos forces et tout notre cœur ! ». La partie est loin d’être perdue mais elle ne se gagnera pas dans une puérile guerre des mots, aujourd’hui apanage des macronistes lyonnais qui se déchirent entre Kim et Gégé.

La leçon du passage (obligé) des Halles est que le candidat d’Objectif Lyon doit encore progresser en notoriété, car sur son passage, les questions sur son identité étaient nombreuses. Le chemin est long, jusqu’à la victoire.