Photo © Fabrice Schiff

Une séquence vidéo, qui montre la ministre du Droit des Femmes expliquer à des collégiens les bienfaits du mariage pour tous, fait polémique.

Prosélytisme ou pédagogie ? Lors d’un déplacement dans un collège public de Fleury-les-Aubrais (Loiret) le 15 octobre 2012, Najat Vallaud-Belkacem défendait le mariage pour tous. « Ça veut dire que finalement pourront se marier des gens qui s’aiment, même s’ils sont de même sexe, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. Ça va permettre plus d’épanouissement, plus de liberté, plus d’égalité dans la société. Il faut comprendre ça comme une avancée », expliquait-elle alors aux élèves.

La courte séquence, filmée par les journalistes de BFM TV et exhumée par l’Abbé Grosjean via son compte Twitter, fait aujourd’hui polémique. En particulier depuis l’envoi par le ministre de l’Education Vincent Peillon d’une lettre à tous les recteurs d’Académie, les enjoignant à maintenir une vigilance accrue sur cette question dans les établissements privés sous contrat, afin d’éviter toute instrumentalisation du sujet.

« Non seulement on stigmatisme et on montre du doigt l’enseignement privé mais on fait un traitement différent pour l’enseignement public, ce qui est naturellement scandaleux », s’est indigné Christine Boutin. La présidente du Parti Chrétien Démocrate accuse le gouvernement de vouloir raviver la guerre scolaire entre le privé et le public.

Vraisemblablement mal à l’aise avec ces images, le cabinet de la ministre du Droit des Femmes aurait demandé à BFM de les retirer de son site internet. « Du mauvais journalisme » pour un conseiller presse cité par la rédaction de BFM, qui juge les  « trente secondes » non représentatives de l’intervention de la porte-parole du gouvernement.

« Il m’a été à un moment posé la question de la loi sur le mariage pour tous à venir, et je me suis contentée de répondre à la question d’un élève sans aucun prosélytisme et en laissant évidemment chacun libre de son opinion », s’est défendue Najat Vallaud-Belkacem.

 

La séquence en vidéo :