Photo © Fabrice Schiff

L’ex-parlementaire UMP juge « révoltante » la tentative de censure d’un reportage de BFM par le cabinet de la ministre du Droit des Femmes.

La vidéo montre Najat Vallaud-Belkacem face à des élèves d’un collège du Loiret, lors d’un déplacement le 15 octobre 2012. La Lyonnaise présente, en des termes laudatifs, la proposition de loi de mariage pour tous. « Si cela ne s’apparente pas à du prosélytisme », tempête Havard, dans une réaction publiée via son compte Facebook lundi 7 janvier 2013.

La tentative de suppression du reportage, hébergé sur le site internet de BFM TV, à la demande du cabinet de la ministre révolte l’opposant municipal à Gérard Collomb.  « Être Ministre de la République, c’est montrer l’exemple. C’est tout simplement s’imposer des devoirs et ne pas s’accorder tous les droits. Surtout en matière de liberté de la presse, sinon nous sombrons dans un régime totalitaire. »

Dans un droit de réponse, le conseiller de la ministre du Droit des Femmes Maxime Ruiz-Bryner dément avoir mis sous pression la rédaction de la chaîne d’infos en continu concernant le retrait de la vidéo polémique, expliquant avoir passé un simple coup de téléphone « de questionnement. »

Alors Najat, coutumière du fait ? Après ses demandes de mise sous contrôle de Twitter, la Lyonnaise entretient décidément un amour vache avec les médias.