Photos © Marco, Fabrice Schiff, Mathias Benguigui et DR

Par Benjamin Solly et Marc Polisson

Le candidat UMP lance sa campagne lyonnaise aux côtés de l’ancien-Premier ministre. Revivez les moments forts de la journée de Michel Havard et François Fillon en direct sur Lyon People.

21h1521h15 : Théâtre de nombreuses scènes du film « Barbecue » avec Florence Foresti et Franck Dubosc, tourné la semaine dernière à Lyon, le bouchon Abel accueille le diner officiel autour de François Fillon. Le grand salon du premier étage a été réquisitionné pour 18 VIP et parlementaires et le petit salon pour 16 collaborateurs (plutôt tristounes). Journée chargée pour le propriétaire Philippe Florentin qui sortait de table après avoir déjeuné jusqu’à 16h avec Laurent Gerra. So VIP Abel !

20h45 : La soirée touche à sa fin. Quelques happy-few (parlementaires, élus) participeront au diner Chez Abel. Le petit groupe doit prendre place à table à 21h30.

L1120442
20h38 : On frôle le mouvement de foule ! On se bouscule, se toise. Les regards se font plus noirs, menaçants…. C’est parti, le buffet est ouvert ! Le pillage a démarré très fort.

L1120438
20h36 :
« Le chemin sera difficile mais la France que nous aimons doit nous permettre de nous dépasser. Ne baissons pas les bras. Voilà le défi qui nous attend pour la France et la République. » François Fillon a terminé son discours, conclu par une Marseillaise.

20h34 : L’homme est discret, à telle enseigne que nous n’avions pas remarqué sa présence. En retrait pendant les primaires lyonnaises, l’ancien adjoint à l’urbanisme de la Ville de Lyon Henry Chabert est bien présent ce soir.

20h32 : Fillon propose « une nouvelle donne sur l’immigration. »  » Nous devons exiger des étrangers qu’ils s’intègrent culturellement et socialement. »

20h28 : « Ne dites pas dans votre compte-rendu que le discours de Fillon est long et chiant », nous souffle notre voisin. Trop tard…

20h26 : « Les 50° dans la salle, c’est insupportable. » Les jeunes soutiens de Havard ont la dent dure contre l’Embarcadère. L’UMP n’avait pas pris l’option clim ? Sans doute pour ne pas gréver les comptes de campagne de Michel Havard.

20h23 : Sur Valls et Taubira, Fillon estime qu’ils sont « tous les deux complices d’une politique qui aggrave l’insécurité »

20h21 : C’est un discours de candidat que prononce Fillon. On sent que la mire est fixée sur les présidentielles de 2017.

20h18 : Pour Fillon, le « génie français » réside dans la capacité d’innovation. « Nous ne faisons plus rien aujourd’hui car nous avons peur », estime-t-il. L’horloger Jean-Louis Maier applaudit des quatre mains (les deux siennes + celles de Karine).

20h14 : François Fillon termine une diatribe contre le gouvernement, avec en ligne de mire l’augmentation des impôts. mais l’ancien Premier ministre se fait également l’écho des écueils rencontrés par les chefs d’entreprises, qu’il a écouté lors de la table ronde chez SITL. « Il faut abroger la loi sur les 35h », explique-t-il. Pourquoi ne pas l’avoir fait lorsque la droite était aux affaires ?

20h02 : « L’exaspération du pays a atteint un seuil critique », selon Fillon.

19h58 : C’est également la rentrée pour les journalistes lyonnais. En fond de salle, la fine équipe composée de Fred Poignard, Geoffrey Mercier et Gérard Angel est totalement dissipée. Gérard Angel ne semble pas être remis de son classement dans le TOP 100 des personnalités publié par Lyon People. « Ce n’est pas mon classement qui me dérange, mais le fait qu’Erick Roux de Bézieux soit désormais si loin devant moi. » Seul Alexis André, de lyonmag.com, reste impassible.

L1120436
19h56 :
La tatillonne direction de l’Embarcadère refuse de laisser rentrer la vingtaine de personnes qui fait le pied de grue devant la porte. Selon elle, la jauge « sécurité » de 650 personnes est atteinte. Il reste pourtant, entre les quatre salles,  beaucoup de place à l’intérieur.

L1120435
19h54 :
Grosse affluence pour ce meeting de rentrée. Une seconde salle a été habillé d’un écran géant pour retransmettre les discours. Ils sont des centaines à s’être déplacé.

19h51 : François Fillon paraphrase Raymond Barre – « Quand le moment est venu, l’heure est arrivée » – pour remotiver les équipes. « Regroupez vos énergies et battez-vous pour la victoire à Lyon », tonne l’ancien Premier ministre.

19h50 : « Je vais faire le tour du France avant les municipales et aller sur les territoires où je suis utile », explique Fillon.

L1120433
19h49 :
François Fillon monte au lutrin.

19h46 : Michel Havard termine son discours en exhortant ses troupes. « Oui, mes chers amis, j’ai besoin de vous. J’ai besoin de votre enthousiasme, j’ai besoin de votre énergie. Lyon a besoin de vous. Et ensemble, je vous le dis, nous marcherons vers la victoire. »

19h43 : Pour Havard, la recette de la victoire aux municipales de mars 2014 tient en « trois ingrédients » : « Démontrer aux Lyonnais que  nous sommes prêts a conduire la ville, mon équipe et notre projet. » Le candidat estime également que ses alliés de l’UDI devront rallier son panache dès le premier tour.

19h41 : Havard attaque Collomb sur la crise sociale dans les cantines scolaires et fustige les nouveaux postes créés. « Il préfère sortir notre chéquier plutôt que d’imaginer avec le personnel de la Ville des solutions durables. »

19h38 : « Lyon qui rayonne (…) Lyon l’innovante. » Le discours de Havard ressemble à une déclaration d’amour à sa ville avant d’attaquer le sénateur-maire de Lyon. « Gérard Collomb commence sa rentrée en disant qu’il augmentera les impôts. Cette indécence de Gérard Collomb, on la retrouve aussi dans le rythme effréné des inaugurations. le budget Fêtes & Cérémonies de la Ville à a augmenté de 25%. »

19h34 : « Mon action s’inscrit dans la tradition lyonnaise du catholicisme social, au service de l’homme et des plus faibles d’entre eux. » Havard a commencé son discours. Les mots sont pesés.

19h33 : Des centaines de personnes ont répondu présent. Certaines n’ont pas pu rentrer à l’Embarcadère et attendent devant la porte. parmi les personnalités politiques présentes, le conseiller municipal Emmanuel Hamelin, les députés Bernard Perrut, Christophe GuilloteauMichel Terrot et Georges Fenech la sénatrice Elisabeth Lamure, le sénateur-maire d’Oullins François-Noël Buffet, l’eurodéputée Nora Berra. Marc Fraysse, ancien député de Villeurbanne qu’on disait prêt à rallier Collomb, est également présent.

19h28 : Philippe Cochet ouvre les discours fustigeant « Dr Gérard et Mister Collomb », qui vote au Sénat les augmentations d’impôts et les fustige à Lyon

19h25 : François Fillon et Michel Havard sont arrivés à l’Embarcadère, accueilli par le président de la fédération UMP du Rhône Philippe Cochet et le secrétaire départemental Michel Forissier.

18h20 : Après le meeting, un diner avec les parlementaires est organisé. Il aura lieu Chez Abel, à la Voûte d’Ainay. Nora Berra, Emmanuel Hamelin et Georges Fenech, candidats à la primaire lyonnaise et triumvirat du 2nd tour battus par Havard, y participeront.

18h10 : François Fillon est retourné à l’hôtel Mercure-Perrache, où il passera la nuit, avant de rejoindre l’Embarcadère pour un meeting conjoint avec Michel Havard qui se déroulera dès 19h.

IMG_2758

18h :La table ronde est terminée. François Fillon tente un tour de scooter électrique avant son départ.

17h48 : Fillon reprend un ton présidentiel. Il évoque des mesures « radicales » à prendre dénonçant les gouvernements qui freinent l’initiative. « Il faut que quelqu’un accepte de mettre sa tête sur le billot, décide, tranche, mette en place des mesures radicales. » Comme l’avait fait Copé auparavant, il propose de gouverner par ordonnances. « J’y suis prêt. »

17h40 : Le débat repart sur les problématiques locales. Notamment celles des crèches et de l’arrivée d’acteurs privés sur ce segment, souvent décriés. L’adjoint à la Petite Enfance de la Ville de Lyon, Yves Fournel, a les oreilles qui sifflent, au regard notamment de son intransigeance sur le développement de l’offre de micro-crèches.

photo copie
17h38 : Après les lunettes, Fillon enfile le costume du candidat à la présidentielle de 2017. « L’objectif, c’est de mobiliser les Français autour d’un projet simple qui consiste à redonner de l’air au pays, aux entrepreneurs, aux Français. »

17h36 : Fillon revient sur ses mises en garde de 2008, lorsqu’il se disait être le Premier ministre « d’un Etat en faillite. » « Tout le monde m’assurait alors que nous n’étions pas en déclin. Nous sommes en déclin, il faut en être conscient. »

17h34 : Fillon hausse le ton contre « un pays en déclin, un  pays qui n’a plus de projet. » « Le journal de 20h cet été, c’était la météo, les vacances… Et un peu le monde. Sur les chaines anglo-saxonnes, c’était l’inverse », glisse-t-il.

photo
17h32 : Paul Morlet offre à l’ancien Premier ministre une paire de lunette customisée « Fillon 2017 » de sa marque Lulu Frenchie.

17h30 : Pierre Millet (SITL) revient sur la désespérance des jeunes, qui selon lui ont envie « de se sentir utile, de s’inscrire dans une dynamique. »

17h28 : Fillon dépeint la situation financière « très préoccupante » de la France, assurant que la suppression d’emplois publics renforcerait les marges de manœuvre, citant l’exemple du Québec.

17h26 : Fillon se fait l’écho du pessimisme des entrepreneurs. « Notre pays est pessimiste. Nous avons voulu surprotéger tout le monde avec des réglementations, des freins des procédures qui étouffent tout (…) Mais notre pays a inventé l’automobile, la machine à vapeur… » « La lingerie ! », ajoute, rigolard, Charles de Tournay (Millésia). Fillon approuve dans un grand sourire.

17h24 : Jean-Yves Carpentier (Château Sans Souci) évoque le manque de formation et de motivation des jeunes. Carpentier évoque l’ouverture d’un restaurant Jols en presqu’île pour le mois d’octobre. « J’ouvre des postes, je n’ai pas de candidats », regrette-t-il.

17 h22 : Pierre-Guy Cellerier (Cellerier) rapporte la tentations des entrepreneurs d’investir hors de France.

17h20 : Paul Morlet (Lulu Frenchie), le benjamin de la bande, revient sur son expérience de création d’entreprise. « Mon âge a été un frein auprès des banques. »

P1030266
17h13 :
Fillon à son auditoire : « Je suis là pour vous écouter mais je ne suis plus Premier ministre, je ne sais pas tout, je suis là pour apprendre. »

17h10 : Frédéric Alcaix (Mes copains et moi) prend la parole en premier. Denis Le Chevalier (Qoveo) lui succède et détaille par le menu -et avec humour- les contrôles (Ursaff, impôts) qu’il subit depuis plusieurs années.

17h08 : La table ronde est fermée aux journalistes, mais nous avons laissé trainer des oreilles indiscrètes.

P1030268
16h58 :
La table ronde avec es chefs d’entreprise débute. Les patrons participants sont : Olivier Permezel (Détourimages), Laurent de la Clergerie (LDLC.com), Lucas Florentin (Nosbonsplatschezvous.com), Charles de Tournay (Millésia), Frédérique Alcaix (Mes copains et moi), Nathalie Pradines (Bonne réponse), Véronique Speltdoorn (ACCILE), Aurélien Chappard (Eco Working), Denis Le Chevalier (Qoveo), Jérémy Choffat (Brandt Motors), Jean-Yves Carpentier (Château Sans Souci), Pierre-Guy Cellerier (Cellerier), Pierre Millet (SITL) et Paul Morlet (Lulu Frenchie). Les élues Laure Dagorne et Laurence Balas participent également à cette réunion.

P1030259

16h46 : Michel Havard  et François Fillon testent pour un tour du propriétaire la Citélec. L’entreprise produit également des scooters et des vélos électriques.

P1030246
16h39 :
Michel Havard et François Fillon sont arrivés chez SITL. Sur les chaines de montage, le véhicule électrique Citélec produit par la société lyonnaise fait la fierté de son patron Pierre Millet. La conseillère régionale UMP et élue de l’arrondissement Laure Dagorne a rejoint le groupe.

L1120429
16h10 :
Avant le départ, Michel Havard et François Fillon font la sortie des écoles. Sans imper’ ! En l’occurrence, les jolies têtes blondes du cours Diot, ravies de rencontrer sans le savoir un homme d’État.

16h09 : Les deux protagonistes vont quitter les lieux pour rejoindre les locaux de l’entreprise SITL (ex Fagor-Brandt). Au programme, visite du site et table ronde avec une quinzaine de chefs d’entreprises lyonnais.

L1120424

16h06 : Pause salutaire au zinc en compagnie de l’ami Albert. L’ambiance est décontractée. Principale préoccupation d’Albert, exprimée en live au premier ministre et à Michel : « Qui sera le prochain maire du 6e, étant donné que je ne suis pas fan du maire actuel ? »

16h00 : Départ pour le Café du Pond de l’inénarrable Albert Dray.

L1120417

15h58 : Au tour de Michel Havard de faire face aux micros. « C’est une élection locale, mais qui aura une résonance nationale. Et ne vous inquiétez pas, vous saurez le moment venu le projet que je porte pour Lyon. Il y a tant à faire dans cette ville. » Pendant ce temps, Fillon se laisse prendre en photo avec le patron du Genève, Alain Barge. Une groupie à nos côtés ne s’en remet pas. « Je lui ai serré la main, il est trop classe, c’est un truc de malade. » Allo quoi !

15h55 : « Je pense que l’élection municipale va sanctionner la politique du gouvernement. Il  faut à cette occasion envoyer un message très fort. » Offensif, François Fillon a démarré un point presse informel devant le Grand Café de Genève.

L1120415
15h47 :
Michel Havard quitte les lieux, intercepté à la dernière minute par un groupe de touristes japonais d’Osaka. Le candidat satisfait à la traditionnelle photo-souvenir.

15h40 : Toujours attablés à tailler le bout de gras avec les chefs dans le petit salon de Bernachon Passion, François Fillon et Michel Havard risque de mettre un bon quart d’heure lyonnais à l’horaire initial de leur conférence de presse.

15h33 : Fillon et Havard sont attendus à 15h40 au Grand Café de Genève pour tenir une conférence de presse.

15h27 : Le chef Ansanay évoque avec Fillon la problématique des 35h et du coût du travail dans la restauration.

15h23 : Christophe Marguin détaille auprès de François Fillon l’épisode de la mobilisation des Toques Blanches pour la Cité de la Gastronomie à Lyon. Ces derniers avaient réalisé une photo de soutien à la candidature lyonnaise devant l’Hôtel de Ville au grand dam du sénateur-maire de Lyon. « Collomb voulait nous l’interdire, mais de quel droit ? », rapporte Marguin.

L1120411
15h20 :
Fillon et Havard ont rejoint leurs hôtes dans le petit salon.

15h14 : La garde rapprochée de Michel Havard –Damien Gouy-Perret et Régis Collon– vient d’arriver. Fillon et Havard devraient suivre.

15h12 : Raymonde Bocuse, épouse de M. Paul et grand-mère des enfants Bernachon, vient d’arriver. Ses petits-enfants sont en place pour accueillir l’ancien-Premier ministre.

L1120405
15h10 :
Le comité d’accueil des Toques Blanches patiente dans le petit salon de Bernachon Passion en se régalant des dernières blagues de Christophe Marguin. Sont présents Frédéric Berthod (33 Cité), Laurent Bouvier (pdt des Toques Blanches), Jean-Christophe Ansanay (Auberge de l’Ile-Barbe), Olivier Paget (Le Fleurie) et l’ancien chef exécutif de Paul Bocuse, Roger Jaloux.

15h07 : L’information est désormais officielle, Michel Havard installera son QG de campagne des municipales au 41 rue de la Bourse, à quelques pas de l’Hôtel de Ville, dans les anciens locaux des Affiches Lyonnaises. L’inauguration du local pourrait intervenir avant la fin du mois de septembre.

15h05 : Après une campagne des primaires clivante, où les candidats Emmanuel Hamelin et Nora Berra avaient choisi de soutenir Georges Fenech, l’exercice de rentrée aux côtés de Fillon devrait permettre de refaire l’unité à droite. Les places seront chères sur les listes électorales de Michel Havard !

15h00 : Après les acteurs associatifs, François Fillon et Michel Havard rencontreront les forces vives de l’entrepreneuriat lyonnais. Une table ronde est prévue aux alentours de 17h chez SITL (ex-Fagor Brandt) dans le 7e arrondissement de Lyon.

14h54 : Gérard Vollory, incontournable militant de l’UMP à Lyon, conduit l’une des voitures qui assure le déplacement de François Fillon.  » Je lui ai offert un livre sur l’histoire de l’automobile à Lyon, préfacé par Perben et Berliet« , a-t-il confié à Lyon People.

P1030242

14h50 : Après la colline qui prie, Havard et Fillon sont attendus dans le 6e arrondissement. Première étape du parcours, la chocolaterie de Philippe Bernachon. L’élue du 6e arrondissement et conseillère municipale Laurence Balas est déjà sur place et discute avec la demi-douzaine de journalistes également sur les lieux.

0314h48 : François Fillon est arrivé en fin de matinée à Lyon. Il a rejoint Michel Havard pour un tour des commerçants du 5e arrondissement, dans lequel Havard fût tour à tour maire-adjoint, conseiller général et député. Le binôme a ensuite déjeuné avec les acteurs associatifs locaux.

0214h45 : Bonjour en bienvenue sur Lyon People pour suivre la visite de François Fillon, venu soutenir Michel Havard dans sa quête municipale.