Par Marco Polisson

Quand la campagne électorale empoisonne la vie des Lyonnais… La Métropole de Lyon reconduit ses expérimentations piétonnières cette semaine.

Vous connaissez désormais les contours de cette fable rocambolesque : Grâce à la nouvelle loi sur la métropolisation voulue par Gérard Collomb, son rival David Kimelfeld fait désormais la loi dans les rues de Lyon… au grand dam de Gégé, pris à son propre piège (vous comprenez mieux pourquoi ce dernier tient tant à récupérer la présidence de la Métropole).

Et Kim le rouge entend bien poursuivre son offensive écolo médiatique quitte à empoisonner la vie des Lyonnais. C’est ainsi qu’il a pris un arrêté pour fermer la Presqu’île aux automobilistes durant deux jours, le mercredi 20 et le jeudi 21 novembre 2019 de 11h à 20h, sur un périmètre s’étendant du bas des pentes de la Croix-Rousse jusqu’à Bellecour.

Aucune mesure d’accompagnement

Les écologistes, jamais à court d’une surenchère, ont annoncé dans la foulée qu’ils voulaient passer toute la ville de Lyon en zone 30 en cas de victoire, alors que personne ne respecte le 70 km/h sur le périphérique. Toujours aussi déconnectés nos verts-rouges… Quand on voit ce qu’ils ont fait à Grenoble, ça fait peur !

Pour ce qui est de l’opération électorale de mercredi et jeudi, aucune mesure d’accompagnement ou d’incitation (comme la gratuité des transports en commun) n’est prévue. Comme toujours, avec la gauche bien pensante, on se situe dans le tout répressif.

Prenez vos dispositions dès aujourd’hui. Bon courage à toutes et à tous.