Par Franck Girardet

C’est là l’essentiel à retenir de cette dernière rencontre de la première phase de la Champions League qui voit l’OL terminer deuxième de sa poule après son match nul 2-2 contre Leipzig.

Le sésame pour les 8èmes de finale a été douloureux à obtenir. Tout a été de travers en première période avec 2 penaltys concédés et transformés (9ème et 33ème) par l’équipe allemande et un désert d’engagement et d’intention de jeu côté lyonnais. Le premier tir cadré des Gones arrivait à la 40ème minute par Dembélé.

Il fallut un but juste magnifique du génie Houssem Aouar avec une frappe toute en touché (50ème) pour que l’OL se remette sur de bons rails et que le Groupama commence à rêver d’un renversement de situation. Les hommes de Rudi Garcia ont poussé et il y avait du KO dans l’air. La situation tourna dans le bon sens avec encore un but de Depay (82ème) pour que l’OL égalise. Les dernières minutes furent éprouvantes car les Allemands ne lâchaient rien et la défense lyonnaise était fébrile.

Match nul mais qualification assurée au forceps. Après le coup de sifflet final certains « supporters » du Virage Nord n’ont rien de trouvé de plus intelligent que de gâcher la fête en déversant leur haine envers Marcelo avec une banderole aussi pathétique que leur vision ras du sol. Depay et d’autres joueurs ont tout de suite réagi pour un début d’échange houleux surréaliste entre les joueurs et leurs pseudos supporters. Memphis était touché à juste titre face à autant de haine.

Côté tribune VIP, comme tous les soirs de grands matches la Président Box était pleine à craquer. Les politiques étaient à la fête avec un Gérard Collomb l’œil vif, un Yann Cucherat en forme olympique et un Marc Fraysse qui cherchait le Buffet… froid.

Alain Giresse était dans la place et nous ramenait à nos souvenirs d’enfance avec son ex-attaquant préféré Bernard Lacombe. Gaëtan Muller était venu accompagné de son coach Zvezdan Mitrović très sympa et plus apaisé que sur les parquets de l’Astroballe. Il n’a pas commenté les choix de l’arbitre sur les penaltys accordés…

Benjamin Lavorel avec son acolyte Wilfried Drevon-Balas et l’excellent Eric Macri étaient des agapes Mumm, histoire de prendre des forces avant leurs défis Selcius, Comptoir de l’Est et Café du Pond. A noter également le retour de la ravissante Ludivine Sapin dans la corbeille.

Gros stress pour JMA et le staff de l’OL (Vincent Ponsot, Christophe Marchadier, Emmanuelle Sarrabay, Olivier Blanc, Serge Bex, Thomas Belleste) qui étaient en apnée avec un match dont le résultat allait peser lourd. 20 millions d’euros pour être précis !

Les Tops

– Rafael qui a tout donné et plein de bonnes intentions.

– Houssem Aouar encore une fois précieux et avec un but magique.

– Memphis Depay qui marque le but de la qualification et n’a rien lâché malgré son match compliqué.

Les Flops

– Jason Denayer qui, pour une fois, a souffert.

– Martin Terrier assez transparent.

– Les pseudos « supporters » du Virage Nord pour leur banderole pleine de haine pour Marcelo.

Mardi 10 décembre 2019