Photo © Fabrice Schiff

Défaits 2 à 0 à Gerland par le club de San Sebastien en barrage aller de la Ligue des Champions, mardi 20 août 2013, les Lyonnais ne devraient pas goûter cette année encore à la plus prestigieuse des compétition européenne.

Surclassé dans tous les compartiments du jeu, l’OL n’a jamais vraiment inquiété des Basques ultra-rapides et virevoltants en attaque.  Carlos Vela a donné le ton dès les premières minutes du match avec une frappe sur le poteau gauche d’Anthony Lopes (13’).  Cinq minutes plus tard, le mexicain envoie Seferovic délivrer un superbe centre côté gauche à l’attention du mâconnais Antoine Griezmann. La suite se déguste.  L’International Espoirs engage à l’entrée de la surface un bijou de ciseau retourné qui vient se loger dans le petit filet gauche du portier lyonnais, pour le plus grand bonheur des 4 000 supporters espagnols présents à Gerland.  Ni Gourcuff (26’), ni Lacazette (38’) ne parviendront à égaliser dans une première mi-temps maitrisée de bout en bout par la Real, bien aidée par la très mauvaise copie rendue par la recrue portugaise de l’OL Miguel Lopes, catastrophique en défense dans son couloir droit.

La seconde mi-temps a été du même tonneau, avec un but dès les premières minutes de Seferovic, d’une magnifique demi-volée de 25 mètres dans la lucarne du gardien de l’OL. Un calice bu jusqu’à la lie par les Lyonnais, malgré la tête sur la transversale de Gonalons (66’), avec en point d’orgue l’expulsion de Milan Bisevac (75’).  Trop tendres, les jeunes pousses de l’OL devront faire bonne figure pour ne pas revivre le même cauchemar lors du match retour prévu le 28 août prochain à San-Sebastian.  Du match aller, il y a deux enseignements à tirer. Le nouvel arrivant Miguel Lopes n’est vraisemblablement pas au niveau et la présence d’un joueur expérimenté (Bafé Gomis ?) est indispensable dans l’effectif pour aborder ce genre de rendez-vous. Avec 3,2% de chances de qualification, il faudra un véritable miracle pour voir cette année les Lyonnais en Ligue des Champions plutôt qu’en Ligue Europa.

Le résumé du match en vidéo