Mathieu Valbuena qui n’a eu cesse de ralentir le jeu – Photo  Fabrice Schiff

Par Frank Girardet

L’Olympique Lyonnais a pris une leçon de réalisme et également une leçon de football à Gerland mercredi soir. Les Russes du Zenit St Petersbourg ont livré un match sérieux en marquant 2 buts qui ont comme point commun les talents de finisseur de Dzyuba caviardisé par ce diable de Hulk qui a ridiculisé notre défense (notamment Samuel Umtiti qui revendique beaucoup mais ne prouve pas grand-chose depuis le début de la saison) en 2 occasions.

De son côté, l’OL a livré une bonne première période avec beaucoup d’occasions manquées. La seconde fut beaucoup plus dure à l’image de Mathieu Valbuena qui n’a eu cesse de ralentir le jeu par ses dribbles, passer son temps à réclamer des fautes dès qu’il tombe, tirer des coups de pieds arrêtés sans intérêt et pour finir oublier de suivre Hulk sur l’action qui amène le 2ème but. Au milieu du naufrage, seuls Bedimo, Gonalons, Lopes, Jallet et Darder ont surnagé. Pour les autres, le niveau est trop élevé.

Les joueurs d’Hubert Fournier nous doivent une revanche s’ils ont un tant soit peu d’amour propre. Cela tombe bien, dimanche se profile le derby. Le pardon passe par une victoire et rien d’autre. Messieurs, il serait temps de laisser aux vestiaires vos suffisances et de justifier la confiance que vous a accordé Jean-Michel Aulas cet été avec des augmentations substantielles notamment.