Par Franck Girardet

Pour la deuxième année consécutive, l’OL a fait tomber le PSG sur le score de 2-1. A défaut de faire chavirer le stade de bonheur en marquant dans la dernière minute de jeu, les joueurs de Bruno Génésio ont assuré avec rigueur leur plus belle victoire de la saison.

La première période avait pourtant bien mal débuté avec un PSG qui profita d’une perte de balle d’Houssem Aouar (pas remis suffisamment de sa maladie à priori) pour marquer par son argentin Di Maria dès la 7ème minute. Il fallut un bon quart d’heure aux Gones pour se mettre en route et solliciter Areola qui a été un rempart infranchissable jusqu’au but de Moussa Dembélé (33ème) sur un centre de Dubois comme durant le derby à Geoffroy Guichard. Mi-temps sur un score de parité qui ne symbolisait pas la domination lyonnaise ou alors la faiblesse parisienne, au choix.

Le début de seconde période fut marqué par le pénalty accordé à Dembélé suite à une faute de Thiago Silva et transformé par Nabil Fékir (49ème). La suite fut une monopolisation du ballon par les Parisiens sans vrai danger, tellement Anthony Lopes fut extraordinaire et rassurant, alors que l’OL qui les faisait trembler en contre mais n’arrivait pas à transformer… à l’image de Traoré parti seul au but mais qui marchait sur le ballon comme trop souvent. Score final de 2-1 et une victoire qui permet de rester à 3 points de l’objectif que constitue la seconde place.

Richard Anconina et Michel Cymes en Président Box

Parmi les 57 624 spectateurs certains sont repartis plus déçus, dont les 700 supporters parisiens parqués au poulailler, notre journaliste Morgan Couturier et quelques VIP en Président Box à l’image du comédien Richard Anconina ou de l’animateur Michel Cymes qui pourra prodiguer quelques conseils au PSG victime d’un joli rhume après sa venue au Groupama Stadium. Au rayon politique, Gérard Collomb occupait le terrain tandis que son rival Etienne Blanc cherchait encore ses marques.

Quatre jours après la clôture du SIRHA, nous avons noté la présence de nombreux chefs aux yeux cernés (Joseph Viola et son pâté-croute, Mathieu Viannay, Christophe Marguin, Frédéric et Nathalie Cote, Frédéric et Cathy Berthod…), ainsi que Paul-Maurice Morel et Jérôme Bocuse, tout juste redescendu de Courchevel. Histoire de rappeler au président Nasser Al-Khelaïfi et à ses hôtes que Lyon reste la capitale mondiale de la gastronomie. Les espaces VIP jouaient à guichets fermés également.

Les Tops

  • Moussa Dembelé avec un but et un pénalty provoqué qui a été un poison constant pour la défense du PSG.
  • Anthony Lopes avec un match juste monstrueux.
  • Jason Denayer qui a défendu comme un diable et sauvé quelques situations chaudes.
  • Les magnifiques tifos des virages Sud et Nord

Les Flops

  • Houssem Aouar pas dans son assiette et malade encore 48h avant le match.
  • Bertrand Traoré qui s’est encore emmêlé les jambes plus que de raison.
  • Le PSG qui n’a pas montré les crocs sur ce match.

 

Dimanche 3 février 2019