aulas Le président Aulas a estimé que l'OL, lourdement battu dimanche par Lens (3-0), "ne devait pas baisser la tête" et "être imaginatif" pour résoudre les problèmes de son effectif "décimé par les blessures".

                                                                  

Comment analysez-vous cette défaite ?

Il a fallu que ce premier but place Lens devant alors que jusqu'à ce moment nous avions plutôt une bonne maîtrise. Ceci étant, comme je l'ai rappelé aux joueurs, le championnat est une épreuve de longue haleine qui n'est pas éliminatoire comme la coupe de la Ligue. Le Mans (en coupe de la Ligue mercredi) avait fait un match étonnant et on n'était pas présent. Ce soir, je pense qu'on était présent. Mais il faut voir que nous avons beaucoup de malchance avec nos blessés. Le coach avait pris la décision de faire jouer les nouvelles recrues. Mathieu (Bodmer) a joué à nouveau en défense centrale. L'équipe était donc un peu en difficulté. Le match le plus important, ce n'est pas celui qu'on vient de perdre mais celui que nous devons gagner mercredi. Je pense que c'est rageant de perdre ce match. Surtout sur ce score. Mais cela ne remet pas en cause ni les choix que nous avons faits ni nos orientations".

  

Cette défaite fait du bien à votre ami Gervais Martel (président de Lens) mais annonce-t-elle un mois de janvier difficile comme l'an passé ?

Ce n'est pas des choses qu'on aime dire. Mais Lens en avait besoin. Je ne pense pas qu'il y avait cet écart entre les deux équipes. Mais quitte à perdre nettement, si cela permet de se remettre dans le droit chemin, il le mérite bien. Si nous avons eu de la malchance ce soir, Lens en a eu tout au long du championnat. Je ne crains pas le mois de janvier particulièrement. La Coupe de la Ligue est un moment particulier. Et puis avec nos deux matches contre Manchester United (en Ligue des Champions), on n'aurait pas su faire avec un effectif décimé. Là, ça ne change rien au classement. La marge de manœuvre s'est réduite.

  

Qu'en est-il du mercato et particulièrement de Boumsong pour pallier l'absence d'Anderson ?

On discute avec la Juventus. Je vois les gens de la Juventus lundi à midi parce que je suis à l'UEFA. On va essayer de concrétiser cette opération rapidement. On va aussi demander à La Ligue demain une dérogation pour prendre un joueur supplémentaire extra-communautaire en raison de la blessure de Cleber Anderson. Il faudrait avoir la possibilité de remplacer l'effectif quand on a des blessés. C'est vrai que la série de Lyon est assez incroyable. Il faut réagir, ne pas baisser la tête. Faire preuve d'imagination.