Par Marc Polisson

De toutes les enseignes attendues dans le magnifique hospice réhabilité, c’est celle qui fait le plus fantasmer. Lyon People vous en dévoile les secrets.

Depuis la cession de leur agence de voyages à Laurent Abitbol, la famille Guillermin a décidé de se doter d’un groupe d’hôtellerie – restauration dont le dernier fleuron en date est le Rive Gauche, cours Franklin Roosevelt. C’est en déplacement à Paris que Pierre-Olivier et Nicolas ont l’idée d’importer Le Buddha Bar entre Rhône et Saône. L’enseigne créée par Raymond Visan (Le Barfly) compte une quinzaine de franchises à travers le monde.

« Il n’existe pas de lieu similaire à Lyon » assure Nicolas qui souhaitait développer une affaire de restauration festive sans pour autant franchir la barrière du monde de la nuit. « Nous avons pris contact avec le groupe George V, propriétaire de la licence, et ils ont été enchantés par la perspective d’ouvrir dans le site historique du Grand Hôtel Dieu ». Que ce soit à Monaco, à Prague ou bien à Kiev, les Buddha Bar sont déjà installés avec succès dans des bâtiments chargés d’histoire.

Nicolas Guillermin a hâte de remiser son casque de chantier. Il pose ici devant la façade du futur Buddha Bar, cour Saint Martin.

2,5 millions d’euros d’investissement

A Lyon, l’enseigne se développera donc le long de la rue Bellecordière, à l’arrière du l’hôtel Intercontinental. Soit une surface de 685 m2 répartis sur trois niveaux donnant sur la cour Saint Martin, avec en bonus une terrasse de 500 m2. Le restaurant de 150 couverts occupera le rez-de-chaussée, tandis que le bar lounge prendra ses aises à l’étage et qu’une cave voutée de 50 m2 accueillera les amateurs de grands crus.

Les décorateurs vont adapter la scénographie de l’enseigne à son environnement protégé « mais il y aura bien un immense buddha » assure Nicolas qui supervise le projet et l’investissement conséquent (2,5 millions d’euros environ) qu’il représente. A ce niveau-là, rien n’est laissé au hasard. « Il y a un bel enjouement autour de notre arrivée, mais on sait qu’on est attendu au tournant ! Il faut que les trois premiers mois soient irréprochables ! » Ouverture annoncée le 27 avril 2018.