fievre Yolande Fièvre représente une certaine idée de l'avant- garde dans les années cinquante. Amie de Jean Paulhan, cette brunette mignonette avait retenu l'attention de ce membre de la Nouvelle Revue Française, amateur de jolies femmes.

 

Parmi les galeries en vogue, il y avait René Drouin, Jeanne Bucher, Daniel Cordier, et bientôt Iris Clert, chez qui Yves Klein ferait bientôt le Vide, et quelque temps plus tard Arman, conseillé par notre ami Pierre Restany, conceptualiserait le Plein. Yolande Fièvre construisait des boîtes de toutes tailles architecturées par des volumes empruntés à l'univers de l'américaine Louise Nevelson. Aujourd'hui, on trouve chez Paul Gauzit, le receleur de plagiaires de la place Gailleton, des œuvres d'Avril qui empruntent tout depuis plus de trente ans à l'art sensible et pur de Yolande Fièvre. A la Halle Saint-Pierre vous admirerez ces univers clos où le moindre détail est imaginé librement, où des personnages surgissent de mondes probables quelque part, là-bas, dans le très lointain infini. Imaginez, dans son petit appartement parisien, cette petite femme enchaînée à son ouvrage dans la solitude. Ce petit être porté par sa passion, sculpter, puis coller, échafauder des univers complexes avec des cailloux choisis, des objets laissés par la mer, de la terre modelée, etc. C'est absolument merveilleux. Yolande fut une pionnière. On l'avait marginalisée depuis sa mort en 1983, et ses suiveurs tenaient injustement le haut de l'affiche. A la Halle Saint-Pierre, qui répare ainsi un réel préjudice, vous verrez aussi ses peintures devant lesquelles, on pense à un autre artiste, le mégalomaniaque et divin Eugène Gabritchewski, lié à la galerie de Daniel Cordier (qui fut le secrétaire de Jean Moulin, et qui fit don de sa prodigieuse collection au Centre Georges Pompidou ). Une exposition à voir pour votre plaisir le plus grand.

 

Jusqu'au 9 mars 2008

 

Halle Saint-Pierre – 2, rue Ronsard – Paris 18e (à côté du Marché Saint-Pierre )

Vous pouvez déjeuner sur place et profiter de la bibliothèque