Jean-Marc-brunet.jpg Par Alain Vollerin

 

D’abord faire référence à un livre qui vient de paraître chez Fragments International en édition bilingue Français-Anglais. Préface de Pierre Drachline, romancier et du poète Michel Butor. Textes de Charlotte Waligora.

 

Coédité avec l’association qui défend l’œuvre de Jean-Marc Brunet et la Galerie des Tuiliers à Lyon animée par Cécile Darmon, où il expose ses compositions récentes. La peinture de Jean-Marc Brunet, né en 1970, pourrait être simplement référente en un temps où beaucoup piochent dans l’histoire de l’art pour se constituer une posture. On pourrait penser à Jean Degottex, à Josef Sima, à Henri Michaux mais aussi à Joan Mitchell.  Pourtant, l’art de Jean-Marc Brunet va au-delà, plus loin, vers une émotion du signe, une écriture sensible et personnelle. Je comprends qu’elle ait retenu l’attention du poète Michel Butor qui chemina un temps aux côtés de James Guitet et de Jacques Clauzel. Souvent de grands formats où la peinture jaillit d’abord pour s’écouler dans un long mouvement, avant que n’intervienne une volonté de réécriture dans des tonalités complémentaires, comme pour commenter longuement la première pulsion de l’artiste. L’ouvrage qui lui est dédié est relié sous jaquette. 127 p. 35€. La galerie participera à la foire d’art contemporain Art Elysées à Paris du 21 au 25 octobre 2010 et bénéficiera d’un hommage par la célèbre galerie Ariel à Paris, où sera mise en avant une partie de la sélection qui fait sa réputation : Fabienne Comte, Jean-Marc Brunet, Wang Yan Cheng, Thibaut de Reimpré, Michèle Destarac, Yankel, etc, à partir du 26 octobre 2010. Cécile Darmon fêtera le dixième anniversaire de son activité le 11 décembre 2010, une performance dans le contexte lyonnais parfois chafoin et regrattier.

 

Jusqu’au 6 novembre 2010

 

Jean-Marc Brunet

 

Galerie des Tuiliers

 

38, rue des Tuiliers – Lyon 8e

 

04 72 78 18 68