Par Laurha Krakovinsky

De sa vie, Vincent Dargent en a fait une véritable story par le biais de ses photographies. Passionné par la photo depuis son plus jeune âge, cet homme au grand cœur dévoile ses clichés aux yeux de tous.

« Je suis très formaliste, je pense que l’art, c’est de la technique, ce qui compte c’est que les gens comprennent ce que l’on veut raconter, admet-il. D’une certaine manière, prendre une photo, c’est raconter une histoire ». Et quelle histoire ! Après trois années d’études à l’École fédérale des Arts et Métiers de Vevey en Suisse dans la section photo de 1968 à 1971 puis 40 ans passé à mitrailler pour la presse, Vincent Dargent s’appuie désormais sur son expérience professionnelle pour sublimer ses photographies avec subtilité. « Dans mes photos, je vois le coté irréel, fantastique de la nature, que certaines personnes ne voient pas. » confie-t-il.


« La route c’est l’endroit le plus beau pour moi, où j’ai passé les plus beaux moments de ma vie mais aussi les pires… »

De ses yeux d’artiste, Vincent Dargent invite ainsi au voyage sur des notes de noir et de blanc, dans des paysages pourtant ordinaires, mais considérablement intrigants. « A la suite de mon travail présenté en novembre 2016, j’ai élargi mon regard vers d’autres éléments de la nature que j’avais un peu négligés : la route, élément essentiel, qui relie, sépare, devint un de mes centres d’intérêts. », témoigne le photographe. C’est grâce au vélo, qu’il découvrit les différentes possibilités qu’offrait ce ruban de goudron. Malgré de douloureux aléas de la vie, le photographe, armé de son appareil, a démontré que ce qui permet de relier les gens entre eux, pouvait faire office d’excellent décor photographique.

Ainsi, c’est avec le Collectif Rendez-vous des artistes, que Vincent Dargent permet à ses visiteurs, d’entrevoir son travail, lors d’une exposition étendue sur trois semaines, à compter du samedi 26 mai. Une exposition où l’œil avide d’irréalité du photographe transparait dans des paysages qui sembleraient ordinaires aux yeux des spectateurs. Une sélection de photos sera proposée, menant l’observateur à travers les champs, les routes et les sentiers battus transposés là encore, en noir et blanc.

Exposition
Du samedi 26 mai au samedi 16 juin 2018
Salle des Vieilles Tours
69450 SAINT-CYR-AU-MONT-D’OR
Entrée libre de 10h à 18h.