Par Eduardo Aguilar

Promouvoir l’art contemporain à Lyon, voilà l’objectif de Lyon Parc Auto dans les pas d’Andy Warhol. L’entrée du parc est complètement transformée en œuvre d’art pour le plaisir des passants qui découvrent ou redécouvrent les créations du célèbre artiste américain.

C’est un lieu pour le moins inhabituel pour exposer. C’est en effet à l’intérieur du Parc République, près de l’arrêt de métro Cordeliers, que la célèbre « Factory » a repris vie ce mardi 12 juin 2018. LPA (Lyon Parc Auto) fait honneur à son partenariat avec le Musée de l’Imprimerie et de la Communication Graphique, lequel présente au même moment, son exposition « Andy Warhol Ephemera », programmée jusqu’au 16 septembre.

Pour imiter les toiles et les objets emblématiques du célèbre artiste américain, LPA a fait confiance à l’artiste Gaëlle Loth. « C’est un hommage qui a pour but de sortir de la lecture conventionnelle du travail de l’artiste américain, un parking est un endroit sympathique pour exprimer cette idée. Voir les gens s’étonner devant l’art est une réussite », a signifié avec le sourire Louis Pelaez, le président de LPA.

Les passants peuvent ainsi s’immerger dans le décor argenté où chaque mur et chaque espace rappelle le trait du Warhol de la fin des années 60. Des dessins, des vidéos et même de la musique sont au programme d’une exposition qui cherche à accentuer l’esprit libéré du célèbre artiste. Mais même pour ce dernier, toutes les bonnes choses ont une fin. L’exposition Andy Warhol Morningstar se clôture le vendredi 12 octobre 2018, trois mois après ses débuts, de quoi laisser amplement aux Lyonnais, le temps de découvrir l’un des artistes les plus marquants du XXe siècle.