Par Jacques Bruyas

Le monde contemporain ne fait pas de cadeau et on se retrouve souvent hors-sol, déraciné en son propre terreau.

Célyne, l’héroïne de ce beau roman initiatique quitte la vie trépidante de la Capitale pour la Creuse dont le moins qu’on puisse en dire est que ce n’est ni le Pérou ni l’Elddorado… Quoique ! Si la véritable richesse est intérieure et est de fendre le cœur de pierre dont la société nous équipe au gré des épreuves alors oui le dépaysement vaut le coup… surtout si, en outre, l’affection s’en mêle et vient tout chambouler. Gilbert, tailleur de pierre et une mystérieuse statue entraineront Célyne dans une quête de sens et une introspection dont le minéral devient chair et sang. Un très beau roman où amour se fait transcendance et d’un style sûr et maîtrisé.

 » La pierre intérieure  » d’Arthur Brac de la Perrière / Editions  » les Passionnés de Bouquins »/188 pages / 15 euros