35 Photo © Fabrice Schiff

 

Dans son dossier consacré aux gaspillages des élus locaux, le mensuel économique revient sur les voyages très controversés de l'adjointe de Gérard Collomb. « Pas très difficile de faire du tourisme, même très exotique, aux frais de la princesse. Il suffit de répartir les dépenses entres différents budgets : coopération décentralisée, actions interrégionales, etc. » Voilà qui ne va pas arranger la réputation de la jeune cumularde, pas vraiment reconnue pour son acharnement au travail…

 

 

Lyon. Les élus municipaux trouvent la ‘'lumière'' sous le soleil de l'île Maurice

 

« La fête des lumières est une très belle réussite lyonnaise. C'est sans doute pourquoi Najat Vallaud-Belkacem, adjointe au maire PS en charge des animations, va donner des cours d'illuminations aux Mauriciens à l'occasion de la fête religieuse de Divali. Elle s'est ainsi rendue, l'an passé, deux fois une semaine dans l'océan Indien pour prodiguer ses conseils, accompagnée de son chargé de mission. Le directeur des évènements de la ville de Lyon est lui aussi allé sur la place à trois reprises. Lors du dernier déplacement, il avait carrément emmené avec lui dix spécialistes « lumière ». Y aurait-il eu autant de candidats au voyage pour une mission dans la Ruhr ? Les billets d'avion et l'hébergement ont, certes, été réglés par l'Etat mauricien, mais les contribuables lyonnais ont bien continué à régler les salaires de tous ces lumineux consultants, sans doute débordés de travail dans ce haut lieu touristique. On raconte qu'une délégation mauricienne pourrait être invitée à Lyon à l'occasion de la prochaine Fête des lumières. A quel coût pour les finances locales ? La mairie se refuse à le dire. »

 

S.M – Capital – février 2010