Photo © Mandrak Studio / Saby Maviel

 

Chaque mois, un illustre représentant du monde sportif s’allonge sur le divan de l’infirmier Barth, ancien interné des hôpitaux de Lyon qui délaisse caméras et micros pour enfiler blouse blanche et stéthoscope. L’entraîneur adjoint de l’Olympique Lyonnais se prête au jeu ce mois-ci sur le divan d’Iceo.

 

Quelle est ta journée type quand tu ne vas pas au centre d’entraînement ?

(Il réfléchit) C’est vaste… Je peux être chez moi, je peux jouer au golf, aller au cinéma… En fait, ça dépend de ce que ma femme fait (Rires)

 

La notoriété, tu aimes ça ?

Il faut être honnête, c’est pas désagréable, mais ça ne me fascine pas du tout.

 

Quand tu arrêteras le foot qu’est ce qui te manquera le plus ?

La compétition et en règle générale tout ce qui tourne autour des matchs.

 

Que penses-tu de toi, Patrice ?

(Il sourit) Je ne me suis jamais posé la question. Je laisse les autres se la poser pour moi.

 

Justement, que crois-tu que les gens pensent de toi ?

Soyons réaliste, on a tous envie que les gens aient une bonne image. J’espère être de bonne compagnie, mais encore une fois ce n’est pas à moi qu’il faut poser la question.

 

Quel est ton rapport à l’argent ?

Tu sais Bart, j’ai été prof pendant 20 ans… Je sais très bien que le milieu du foot, au niveau de l’argent c’est un peu irréel (songeur). J’ai les mêmes potes depuis toujours, l’argent m’a permis beaucoup de choses sur le plan matériel. Au niveau humain, pour moi, ça ne change rien !

 

Qu’est ce qui te rend fou de rage ?

Les profiteurs, l’injustice…

 

A quand remonte ta dernière cuite ?

Une véritable cuite ? (il réfléchit) Il y a vraiment très très longtemps. Avec l’expérience, on ne se laisse plus aller, tu sais.

 

C’est triste ou pas selon toi ?

Non, c’est toujours mieux de gérer, il y a plus de plaisir, crois-moi !

 

Ton dernier texto, c’était pourquoi et pour qui ?

J’envoie très peu de textos, mais en l’occurrence le dernier c’était pour Michel Docquiest, le directeur sportif de Gueugnon. On s’est un peu chambré…

 

Quelle est la partie de ton corps que tu préfères ?

J’aimerais avoir un corps qui fait rêver les filles… mais j’ai bien compris que ce n’était  pas vrai ! (rires

 

Quel est le meilleur joueur du monde ?

Eto Samuel, c’est le plus complet. Il est très souvent décisif et il a une dimension humaine, ce n’est pas seulement un joueur de foot.

 

Quel genre de filles te fait fuir ?

Les filles agressives qui te montrent que tu leur appartiens et qu’elles peuvent t’avoir quand elles le veulent… J’aime les filles discrètes.

 

Qu’est ce que tu regretteras le plus à Lyon si tu dois partir ?

C’est une ville que j’ai découvert en arrivant, j’ai rencontré franchement beaucoup de gens très intéressants. Je ne suis pas du genre à téléphoner tout les jours mais je serais disponible en revanche 24 h sur 24 s’ils ont besoin de moi.

 

Maintenant on change, c’est toi qui me pose une question ! Qui se cache derrière ton personnage, qui es-tu vraiment ?