Philippe et Daniel Perez – Photo © Fabrice Schiff

Par Marc Polisson

La transparente Aurélie Filippetti aura fait au moins un heureux à Lyon en ce début du mois de mars. La ministre socialiste de la Culture a en effet inscrit le nom de Daniel Perez dans la nouvelle promotion des chevaliers des arts et des lettres.

L’ordre des Arts et des Lettres, institué le 2 mai 1957, récompense « les personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu’elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde. ». Au total, 960 décorations sont décernées chaque année, dont un tiers à des étrangers – à comparer aux 4000 croix annuelles du Mérite agricole et aux 12 000 palmes académiques.

Léo Ferré avait refusé en son temps cet insigne honneur « respecté et envié des artistes, des écrivains, des créateurs » selon la formule d’André Malraux. Daniel Perez, lui, ne boudera pas son plaisir. Le dernier créateur de radio libre encore en activité (il dirige toujours Scoop en famille avec son épouse Patricia et son fils Philippe) prépare d’ores et déjà la petite fête au cours de laquelle il se verra accrocher au revers de son veston l’insigne de chevalier, premier grade de cet ordre avant ceux d’officier et de commandeur. Congratulations, cher Daniel !

Source wikipediaDaniel Perez chevalier 2