Par Morgan Couturier

Chaque année, leurs créations sont attendues par la famille et les professionnels du métier. L’édition 2019 n’a pas dérogé à la règle. Pour preuve, dans le cadre resplendissant du musée Lugdunum, les apprentis stylistes de l’école SupdeMod ont émerveillé l’assemblée.

À s’y méprendre, le public aurait presque confondu cette parade avec un défilé haute couture, et à ce jeu des ressemblances, il y a même fort à parier que Max Chaoul ait apprécié le spectacle. D’une part, parce que les entrailles du musée Lugdunum suffisaient à elles-mêmes,  pour conférer à cet instant une vraie note de professionnalisme et d’autre part, parce que les élèves du cursus styliste modéliste ou marketing de la mode et du luxe ont su se sublimer pour exposer des créations tendances, visiblement validées par un public conquis.

Au gré des passages et sur des thématiques diverses, allant de la traditionnelle lingerie au style casual en passant par les très coquettes tenues de grands soirs, les modèles ont dévoilé « cinquante créations totalement différentes les unes des autres », dixit Jamal Hammouch, le directeur de l’école. Dans un style chic mais relativement sobre, celles-ci laissait même quelques regrets au public sur l’impossibilité de porter ces créations. Le défilé final, en partenariat avec les Galeries Lafayette, a à peine atténué cette peine, preuve que les stars d’un soir, c’était bien eux, les créateurs et mannequins de demain !


Mercredi 10 avril 2019