Forts leur renommée respective, la maison Tissot et le constructeur français Alpine ont élaboré une gamme de montres haut de gamme, vendues en édition limitée chez l’horloger lyonnais, Jean Louis Maier.

Chacun son terrain de jeu et pourtant, ce même rituel, ce même attroupement, que ce soit dans la rue, pour admirer les dessins de la dernière Alpine A110, ou dans la boutique de Jean Louis Maier, où s’exposent les dernières montres Tissot surmontées du mythique A du constructeur français. L’horloger suisse maîtrise l’art de la course et de l’automobile, alors quand vient l’idée de renouer les liens avec la firme française, ce dernier vise les sommets.

Sommets incarnés par la nouvelle Tissot PRS 516 Alpine, montre chronographe écoulée à seulement 516 exemplaires dans le monde, au cadran reprenant les courbes du bolide français et à l’historique bracelet perforé, incarnant les volants d’antan. Sans oublier sa cadette, la version chrono quartz, cédée en édition limitée dans le nouvel écrin du 99, rue du Président Edouard Herriot. Alpine is back. Pile à l’heure. MC

Mercredi 6 juin 2018