01.jpg Photos © Nico  

De notre envoyé spécial Marc Polisson

 

Après avoir fait de leur brasserie lyonnaise le spot gourmand de la cité internationale, le trio BMV (Berthod Marguin Viannay) s’en est allé dupliquer le concept dans la station balnéaire d’Agadir. 33 Export.

02.jpg

Un vaisseau spatial illuminé dans la baie d’Agadir. Dans lequel sont montés à l’abordage les associés du 33 Cité . Une opération commando élaborée en l’espace de trois mois ! A l’origine de ce projet éclair, un homme, Salah Eddine Benhammane, directeur de la zone Sud d’ Atlas Hospitality . Ce groupe hôtelier, pépite de la compagnie Royal Air Maroc , possède les hôtels 5* Royal Atlas d’Agadir, d’Essaouira, de Fez, de Marrakech…. Ainsi que des résidences hôtelières. Celle de la Marina d’Agadir est tombée dans son escarcelle en début d’année, après le retrait du groupe espagnol qui la gérait. Un bel ensemble comprenant 200 luxueux appartements, un spa et un Yachting Club mort-né, construit en 2008, et resté en rade depuis. La résidence ne disposant pas de pôle restauration, Salah Eddine Benhammane décide d’y installer un chef français réputé. Il confie son dessein à son ami Aziz Lamrani. Le directeur régional de la RAM et ambassadeur « Only Lyon » connait parfaitement la cartographie gastronomique lyonnaise. Après avoir soumis le projet à Monsieur Paul (qui décline l’offre), Aziz se tourne vers Christophe Marguin. Qui se téléporte sur zone avec ses associés début juillet. Le site leur plait. Banco ! En un mois, le contrat de partenariat élaboré par Maître Frédéric Gutton est signé. «  Cela a été très speed , confirme le DZ. On n’a pas mis beaucoup de temps pour se comprendre . » Début septembre, le chef pressenti et son second débarquent en stage chez Frédéric Berthod au 33 Cité et chez Mathieu Viannay à la Mère Brazier . De leur côté, les Marocains mettent les bouchées doubles pour finir les travaux dans les temps.

03.jpg

Vendredi 30 septembre 2011, 20h. 300 invités se pressent derrière Mohamed Boussaid, wali (équivalent de notre préfet) d’Agadir et le maire Tarik Kabbaj qui s’apprêtent à couper le ruban inaugural. Les trois chefs lyonnais les accueillent en uniforme d’apparat. Avec sa vue imprenable sur la baie d’Agadir, le restaurant en rotonde, sa terrasse en bord de plage et son « view bar » font l’unanimité. Côté carte, le 33 Yacht Adress développe ses grands classiques comme la terrine de volaille et foie gras, mais aussi des spécialités locales revisitées comme la pastia de pigeon servie comme un nem ou le tajine d’agneau aux abricots secs . Les amateurs de poissons peuvent se régaler d’une rascasse rôtie entière « à la corse » , de grosses gambas grillées ou bien d’une cassolette de homard et langoustines, jus de carapaces à l’anis . Café liégeois et madeleines tièdes au miel ponctuent le volet gourmand de la nouvelle ambassade lyonnaise d’Agadir. La station balnéaire – en plein développement – dispose désormais du semi-gastro qui lui manquait. Bien entendu, tout cela ne s’est pas fait sans mal. Fou-rires, crises de nerfs et fêtes dantesques ont ponctué les trois jours de cette ouverture qui restera à jamais gravée dans les mémoires du trio BeMaVi. Et des nôtres…

 

La projection diapos, c’est maintenant !




Introduction -
1
-
2
-
3
-
4
-
5
-