Plus déesse que jamais, la directrice de l’hôtel Mercure Château Perrache, a encore rivalisé d’imagination pour ses vœux 2019, pour emporter le public au temps des pharaons.

Le doute n’est plus permis. La reine, c’est bien elle, Marta Pardo-Badier. Resplendissante dans sa tenue de Cléopâtre, concoctée par Max Chaoul, et coiffée par Florian Chacon, la directrice de l’hôtel Château Perrache, en a apporté une nouvelle preuve tangible, en débarquant sur son trône, que les rois mages s’attachaient à surélever.

« Chaque année, on essaye de vous étonner », a-t-elle rappelé, comblée par cette entrée pharaonique. Un costume taillé sur-mesure pour cette reine des temps modernes, dont l’autorité a laissé pantois le conquérant Denis Broliquier. Empereur en son royaume, ce dernier s’est donc résolu à laisser la vedette à la maîtresse des lieux, laquelle n’a pas hésité à déployer un important arsenal pour plonger ses invités dans l’Égypte antique (dégustations d’insectes en tout genre et photos souvenirs avec dromadaire et reptile).

Nul besoin du mentaliste Kévin Micoud pour accrocher, la nuit des pharaons fut couronnée de succès, laissant augurer de prochaines soirées toutes aussi envoûtantes. « Je suis sûre qu’on va faire une année extra en 2019 », promet-elle. Réponse avec la 12e édition des femmes en action (le 4 mars prochain) et un défilé plein de surprises pour le mois d’avril. S’il y avait encore un doute, celui-ci est dissous. À l’ère de Marta Pardo-Badier, le temps ne s’arrête jamais. MC

Mercredi 23 janvier 2019