Moment phare de la vie de l’association, le lancement de l’annuaire des journalistes et communicants reste très attendu par la profession. D’autant que cette année, ledit ouvrage s’est offert une cure de jouvence.

Après s’être évadé de l’ancienne prison Saint-Paul et s’être installé dans l’ancien garage Citroën, le Club de la Presse a opté pour un nouveau lieu emblématique de la capitale des Gaules afin de rassembler ses adhérents et les entreprises amies. Toujours prompts à se rapprocher de lieu culturel, ses dirigeants se sont tournés vers l’Institut Lumière, avec lequel ils entretiennent des liens étroits, à en juger par la retransmission, la veille, de Depuis Mediapart, au sein du cinéma Comoedia.

Mais l’essentiel était ailleurs, à savoir la présentation du nouveau format dudit annuaire, rafraîchi pour l’occasion. Son dos carré a été abandonné au profit de la spirale délaissée en 2005, « pour une meilleure utilisation et devenir un vrai outil de travail », dixit Maeva Melano, présidente de l’association. Un retour aux fondamentaux qui, on l’espère, en augurera d’autres. Car malgré ses 500 adhérents revendiqués, le Club a perdu de son aura et de son influence ces dernières années. MC et MP

 Mardi 5 mars 2019