Par Morgan Couturier

Le duo de Lyon People Global Jean-François Savoye et Alexia Charlon ont donc réussi leur pari. Les acteurs de la nuit ont fait l’étalage de leur talent au Black by Jack, les meilleurs d’entre eux récupérant les trophées tant convoités.

20h30, les lumières s’éteignent pour mettre en lumière le costume scintillant de Jean-François Savoye. Un coup de projecteur mérité pour celui qui prit à sa charge l’organisation de ce premier Gala de la nuit. En salle, les acteurs de la nuit jouent le jeu. « Les convaincre ? Easy », se vante ainsi le noctambule, ravi d’évacuer deux mois de stress. Une rapide et ironique salutation à l’encontre de l’ancien préfet Michel Delpuech effectuée, l’écran du Black by Jack se pare de bleu. Enième taquinerie, le gala prend son envol au gré du trophée du respect de la vie nocturne, en partenariat avec l’UMIH Nuit. Sur scène, son président Thierry Fontaine lance les hostilités. Le Petit Salon sort du chapeau. Le premier d’une longue lignée de douze lauréats désignés à 50/50 par les internautes et par les partenaires de la soirée.

Les prix s’enchaînent. Avec leur part de suspense.

Dont ne peut bénéficier Tony Goupil, spolié en plein discours de Philippe Montanay. Beau joueur, l’agent étiqueté Pommery passe outre ce léger accroc,  pour rendre hommage  à son adversaire et concurrent, Gil Kieffer. Une scène de liesse partagée par chacun des clans vainqueur, pendant que remise de prix oblige, les perdants ruminent devant leur assiette. Pas longtemps certes. Le temps d’apprécier les talents d’équilibriste du voyou Bertrand Dalle, auteur d’une roue que n’aurait renié Cyril Tommasson.  Ce même artiste que l’on retrouve quelques minutes plus tard, dans l’intimité des commodités, à regretter la disparition de la libido de Sandrine Bonnat, nominée aux côtés de Carole Toureix, Albert et autres habitués de longue date du monde la nuit, dans le trophée d’honneur des dinosaures.

Fin heureuse, le F&K boucle la boucle, de quoi retrouver du baume au cœur après quelques semaines agitées du côté des Brotteaux. À voir Axel Chabert profiter pleinement de la deuxième partie de soirée, à quelques encablures des pas de danse exquis d’Aurélie Curt, on peut en déduire, sans trop s’avancer, que cette première est un succès.

Le palmarès du Gala de la nuit 2017

 Trophée du respect de la vie nocturne : Le Petit Salon

Trophée régional Rhône-Alpes Auvergne : Le Pop Plage Club (74)

Trophée du meilleur commercial nuit : Tony Goupil

Trophée du DJ résident : Manoo (Ambassade)

Trophée de l’accueil : Victoria Hall

Trophée du club le plus animé sur les réseaux sociaux : le Yes

Trophée du cocktail : Comptoir de la Bourse

Trophée de l’établissement coquin : Bus Paradise

Trophée du meilleur afterwork : le V.Y.U

Trophée du concept : Hard Rock Café

 Trophée de la plus belle terrasse : La Maison

Trophée de l’institution lyonnaise : le F&K

 Lundi 6 février 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer