Il a accompagné dans leurs jeux plusieurs générations d’enfants et de collectionneurs. Le fondateur de la marque Majorette s’est éteint mercredi 20 novembre 2013 à l’âge de 88 ans.

Ce capitaine d’industrie hors norme et au caractère bien trempé qui se définissait comme l’héritier « d’une vieille famille lyonnaise ayant payé, en son temps, un lourd tribut à la Révolution française* » a tout d’abord travaillé aux côtés de ses frères Paul et Joseph au sein de la société Norev (anagramme de Véron) avant de créer, en 1961, sa propre société « Rail Route Jouets » rebaptisé Majorette dont le succès ne se démentira pas pendant deux décennies. Le leader mondial de la voiture miniature entre en bourse en 1977 mais les effets de la mondialisation et la concurrence chinoise auront raison de cette belle aventure entrepreneuriale. Depuis le retrait de son fondateur, la marque a changé plus fois de mains. Père de deux enfants, et 6 fois grand-père, Emile Veron avait perdu son épouse Marie-Louise en 2005. Il a eu récemment la joie d’accueillir son premier arrière-petit-fils Côme. Chevalier de la Légion d’Honneur et officier de l’ordre national du Mérite, il sera inhumé lundi dans le cimetière de Saint-Bernard, non loin du château de Maurice Utrillo et de Suzanne Valadon.

* in « Pour en sortir » publié en 1984 chez Albin Michel