L’homme, en poste depuis l’été 2011 au parquet de Cayenne en Guyane, a été placé en garde à vue mardi matin, rapporte l’AFP.

 

Les enquêteurs de l’IGS s’interrogent sur les renseignements qu’aurait pu fournir le magistrat à Michel Neyret, en particulier sur des procédures judiciaires en cours. A noter que l’homme placé en garde à vue a été muté outre-mer quelques semaines avant l’interpellation de Michel Neyret. L’ex-n°2 de la PJ de Lyon, révoqué de la police par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, est mis en examen pour plusieurs chefs d’inculpation, dont la corruption et le trafic de stupéfiants.