Par Lucas Mollard

Déjà huit ans que Soupe en Scène, organisé par le chef et président de l’association « Envie d’un sourire », Fabrice Bonnot, vient apporter un peu de chaleur et de festivité dans le quotidien tumultueux des SDF de la Presqu’île.

Installé en plein milieu de la place de la République, au pied d’une scène magistrale sur le thème des années 80 (avec les artistes Kazéro, Roméo, Thierry Pastor, Pasty ou encore Sabine Paturel), Soupe en Scène n’est pas passé inaperçu pendant quatre jours, surtout quand ces derniers jouissent d’une douceur printanière inhabituelle : « On est tout le temps tributaire de la météo et cette année, on est plutôt chanceux ! », constate avec réjouissance, le chef d’orchestre Fabrice Bonnot.

Un cheval invité à la soirée de gala chez Vatel

Et quoi de mieux pour débuter ces quatre jours de convivialité et de partage qu’une soirée de gala organisée le mercredi au restaurant Vatel. Dirigée par Delphine Cinquin, l’école hôtelière renommée et partenaire de l’événement, a permis d’accueillir près de 90 personnes pour une soirée placée sous le signe de la transmission : « Je suis sensible à la mobilisation des jeunes et il est important de transmettre les valeurs de la cuisine », confie-t-il d’ailleurs.

Le repas terminé, l’acrobate et ami du chef, Hassen Bouchakour a fait une entrée remarquée, accompagné de son cheval Peyo, le seul animal à pouvoir détecter les tumeurs cancéreuses. Un moment aussi singulier que magique qui n’a pas manqué de faire son petit effet sur les convives : « Les gens avaient les larmes aux yeux… », poursuit Fabrice Bonnot, dont les soupes ont une nouvelle fois alléchées habitués et curieux.

De la soupe pour tous les goûts

Et pour cause, salées ou sucrées, il fut difficile de ne pas trouver son bonheur parmi les cinq soupes proposées. Au menu : une soupe à l’andouillette légèrement caramélisée, une autre au potimarron et au gorgonzola, ainsi que les gourmandes soupes au chocolat blanc ou noir, évidemment très appréciées des enfants, même si les plus grands pouvaient également en profiter…

Un succès gustatif et populaire qui n’a fait que renforcer la cagnotte de l’association « Envie d’un sourire ». Pour rappel, l’argent récolté est reversé au foyer Notre Dame des Sans Abri. L’an passé, l’événement avait permis de récolter pas moins de 24 000 euros. À n’en pas douter, ce dernier is Born to be live !