01 Par Marc Engelhard (Promotion 1985)

 

Il était la figure emblématique de l'Externat Sainte Marie dont il avait pris la direction en 1967. Les obsèques du père Marc Perrot, 81 ans, décédé des suites d'une longue maladie, ont rassemblé jeudi 9 juillet 2009 plusieurs centaines de Lyonnais en la cathédrale Saint Jean.

 

02 De la Solitude à la Verpillère, en passant par la montée Saint Barthélémy, il a accueilli et éduqué pendant plusieurs dizaines d'années les rejetons des familles du tout Lyon. Faisant de son établissement l'un des bastions les plus réputés de l'enseignement catholique avec les Lazaristes et les Chartreux. Ils étaient donc nombreux en ce début de matinée sous l'austère nef de la primatiale Saint Jean pour lui dire un dernier adieu. Une simple caisse de bois clair sur laquelle a été disposée don étole blanche. Symbole de 64 ans de vie sacerdotale consacrée à Dieu. Et à la jeunesse. Autour de l'autel, une douzaine de prêtres – dont le père Peillon – pour un office présidé par Monseigneur Thierry Brac de la Perrière, évêque auxiliaire de Lyon, et le Régional des pères maristes de France, Bernard Thomasset.

 

03 Une assistance recueillie de plusieurs centaines de personnes – dont Jean Etevenaux et Albéric de Lavernée – pour une messe animée par les Petits Chanteurs de Lyon et la Maîtrise de la Primatiale dirigée par Jean-François Duchamp. La direction de l'Externat – Marc Bouchacourt -, les préfets, des professeurs d'aujourd'hui et d'hier dont le commissaire-priseur Jean Martinon (mon prof d'histoire en 1984), Monsieur Gavat, Noël Bertucat, le philosophe Jean-Noël Dumont, mais aussi des parents et des anciens élèves comme Brice Robert (13 ans sur les bancs des Maristes), le banquier Christian Jeantet (Fortis) dont les enfants ont pris la suite montée Saint Barthélémy ou encore Pierre Dumont, ancien maire de Saint Romain au Mont d'Or et grand-frère du prof de philo. Sans oublier les anciens pions Jacques Danger (co-fondateur du groupe GL Events) et Jean-Claude Beuret (aujourd'hui designer) qui a accompagné le père Perrot jusqu'à la fin. L'homme de Dieu à la Sirocco GTI a rejoint l'architecte Georges Adilon, lui aussi décédé récemment. Requiescant in pace.