0 Par Marc Polisson

           Rentrée des classes pour les 155 conseillers du Grand Lyon qui ont fait leurs premiers pas dans l'hémicycle avec leur petit cartable rouge, leurs plus belles cravates, leur mine renfrognée et bronzée. Petit tour taquin dans une assemblée plutôt morose qui, à la différence de 2001, ne ressemblait en rien à une cour de récréation. Ça ne nous a pas empêchés de nous amuser comme des petits fous.

 

1 Gérard Collomb a été réélu sans suspense vendredi, dès le premier tour, président de la communauté urbaine de Lyon, avec 117 voix sur les 155 conseillers communautaires. Seul candidat, le maire de Lyon a largement dépassé la majorité que lui promettaient les 84 conseillers de gauche, en ralliant les suffrages d'une vingtaine de maires centristes de petites communes et d'une dizaine d'élus de droite.

 

2 Gégé dispose ainsi d'une majorité encore plus confortable que lors du mandat précédent, puisqu'en 2001 il avait, à la surprise générale et au premier tour, été élu avec 85 voix, bénéficiant déjà de l'appui des maires centristes rassemblés dans un groupe baptisé « Synergie ». Dans un petit discours à l'issue de l'élection, Gérard Collomb a annoncé qu'il "souhaite un exécutif (communautaire) ouvert. Nul n'est exclu a priori, et personne ne se reniera" en y participant, a-t-il assuré.

 

3 L'UMP devrait donc obtenir vendredi prochain, lors de la prochaine réunion du conseil communautaire, des vice-présidences au Grand Lyon, mais leur nombre et les élus qui occuperont ces fonctions ne sont pas encore déterminés, a indiqué Michel Havard (UMP), leader de l'opposition au conseil municipal de Lyon. Ce dernier a toutefois exclu de faire partie des vice-présidents. "Il n'y aura pas, parmi les vice-présidents, d'élus de l'opposition lyonnaise. On ne peut pas voter non à la mairie et oui au Grand Lyon", a-t-il expliqué.

Tournez la page pour feuilleter l'album photo




Introduction -
1
-
2
-
3
-
4
-
5
-
6
-
7
-
8
-