Des peintures dissonantes, flirtant gaiement avec l’abstraction – Photo DR

Pilier du quai des artistes, Bernard Soupre présente pour cette première grande exposition à Lyon, une série de toiles aux couleurs acidulées  parfaitement maitrisées.

Si, longtemps il se cantonna à imaginer « la mémoire des chaises » abandonnées et à redonner vie à ces laissées-pour-compte du Jardin du Luxembourg, il a su prendre ses distances avec l’anecdotique pour se révéler brillant coloriste dans des compositions harmonieuses et même parfois dissonantes, flirtant gaiement avec l’abstraction.

Pour cette « première », Bernard Soupre a demandé à Jean-Marc Requien de l’accompagner en exposant quelques-unes de ses sculptures réalisées dans son petit village marocain.

A voir !

Exposition du 18 mars au 26 avril 2014
Galerie Gilbert Riou
1, place d’Ainay – Lyon 2è