Photo © Fabrice Schiff

Par Léna Ailloud

Une récente enquête du Figaro a dévoilé des chiffres plutôt révélateurs sur les Lyonnais et leur déplacements en voiture. Une perte de temps dans les embouteillages mais aussi d’argent avec deux radars rhodaniens parmi les actifs de France.

D’après le palmarès des pires embouteillages français publié par Le Figaro et selon les chiffres d’INRIX,  Lyon se classe à la 2e place nationale en termes d’heures perdues dans les bouchons. Les Parisiens trustent la première place du podium avec 55 heures cumulées en 2013. Les Lyonnais ont eux perdu 43 heures dans les bouchons en 2013 contre 46 heures en 2012.

En plus de perdre un temps fou dans les embouteillages, les Lyonnais perdent aussi leur agent. Usés d’avoir attendu des heures dans les embouteillages, beaucoup d’entre eux appuient sur la pédale pour rattraper le temps perdu. Deux radars du Rhône sont dans le top 10 de ceux qui ont le plus flashé en 2013, selon le classement de L’Express. Le premier est situé sur l’A47 à Givors en direction de Saint-Étienne, avec 326 flashs par jour à son actif. Le second se trouve à Pierre-Bénite sur l’A7 en direction de Lyon avec 313 flashs par jour.

A noter que le Rhône est le département qui a le plus flashé en 2013 avec 951 979 crépitements. Toutefois, les radars automatiques ont moins flashé l’année dernière qu’en 2012, avec l’équivalent de 2.3 millions d’infractions en moins d’une année sur l’autre au niveau national.