Par Christophe Magnette

Seul à la barre de Thomas Broquet Conseil (TBC) depuis qu’il l’a rachetée en 2010, Vladimir Da Silva Dias est depuis le 1er décembre 2018 épaulé par deux associés, ses collaborateurs Éric Butet et Pascal Larue. Un nouveau chapitre, histoire d’asseoir un peu plus le développement du leader régional en matière d’immobilier commercial.

“J’ai toujours souhaité intéresser les collaborateurs qui mettent les voyants de mon entreprise au vert [sourire] ; mon management participatif s’y prête, l’engagement, l’état d’esprit, la vision et surtout l’envie manifestée par Éric et Pascal aussi.” En ouvrant l’exécutif de TBC à Éric Butet (directeur retail associé) et Pascal Larue (manager retail associé), Vladimir Da Silva Dias a envoyé un signe fort : les décisions stratégiques sont désormais abordées et validées à trois !

Une décision vécue comme une reconnaissance par deux associés qui perçoivent cette évolution comme une reconnaissance du travail accompli : “C’est valorisant et m’encourage à m’inscrire encore davantage dans la vie de notre entreprise, se félicite Éric, père de deux enfants (Ornella et Sandro), au côté de Vladimir depuis 2010. Même son de cloche pour Pascal, beau-papa d’Enzo et sportif pluridisciplinaire (escalade, course à pied, trail, vélo etc.), adepte au quotidien du dépassement de soi, la semaine comme le week-end donc ! Un goût pour l’effort partagé tous les 15 jours sur le pré, sous le maillot de l’équipe de football de TBC à l’heure d’affronter (amicalement) les équipes « partenaires » d’Omnium.

En structurant son board, Vladimir confirme l’idée que TBC se trouve en plein développement. Pour preuve, la création en juin dernier de Retail Place, le premier réseau français en immobilier de commerce est un vrai succès, validé par les retours lors du récent MAPIC à Cannes en novembre dernier. « Le modèle prôné fonctionne : l’idée de s’appuyer sur un interlocuteur capable de gérer son développement au national en misant sur des leaders régionaux sensibilisés aux exigences locales séduit aux six coins de l’Hexagone », souligne le directeur général de TBC qui capitalise également depuis 2015 sur son association avec le cabinet Omnium (spécialiste en commerces généralistes et bureaux) et dont a découlé le groupe Helyce.

Une évolution vers le conseil en matière commerciale

Toujours en quête de nouveaux talents – “Des consultants retail, des professionnels du CHR, voire des analystes et des Asset manager” – enclin à élargir le spectre originel de TBC vers des activités connexes mais complémentaires (le conseil bailleur notamment), l’entité lyonnaise se veut en adéquation avec son temps. Et au plus près de son territoire, comme en atteste la convention de partenariat avec les managers de centre-ville de la Métropole, regroupés sous une bannière commune.

“Ce rapprochement nous permet d’être en première ligne pour (re)dynamiser ou développer légion de secteurs sur un plan commercial”, ajoute Vladimir Da Silva Dias, fier d’avouer être capable de commercialiser à la fois des emplacements premium (rue Grolée et Carnot par exemple) et d’autres plus en retrait, “nous avons les valeurs locatives de tous les territoires et la possibilité de travailler sur tous types d’installation”. Un savoir-faire qui a convaincu Bouygues Immo de confier à TBC la totalité de ses projets (le programme Sky Avenue à la Part-Dieu et ses 2 000 m² commercialisables notamment), tandis que d’autres sont bien avancés : les Thermes d’Aix-les-Bains ainsi qu’un programme dans le cadre de la refonte de la gare d’Annemasse.

“En intervenant en amont en matière de conseils sur la partie commerciale, nous apportons une réelle valeur ajoutée qui ouvre le champ des possibles”, assure Vladimir. En cette rentrée 2019 le possible ne laisse plus de place au doute : avec Éric et Pascal, Vladimir est paré pour investir un vaste champ.