Par Morgan Couturier

Le nouvel hôtel Kopster, propriété du groupe Lavorel Hôtels, nous a ouvert ses portes. L’occasion de découvrir cet établissement au design branché et chaleureux, en écho à son voisin, le Groupama Stadium.

Il a longtemps attiré l’œil des passants et des supporters, depuis le lancement des travaux il y a deux ans, et voilà l’hôtel fin prêt à accueillir ses premiers clients, un mois avant son inauguration officielle, prévue dans le courant du mois de novembre. Avec le stade en toile de fond et son ambiance des grands soirs, le Kopster, dirigé par Pierrick Cardona, vient compléter le contingent du Groupe Lavorel Hôtels.

La référence au foot y est forcément élémentaire, que les amateurs de ballon rond comprendront sans mal (Kopster, pour Kop, ces groupes de supporters, placés derrière les buts). Un parti pris assumé par la direction, laquelle entend apporter un côté chaleureux à cet établissement de sept étages et 140 chambres, reparties entre deux ailes, le… Kop Nord et le Kop Sud, deux bassins de vie unique, et à la décoration soignée. Un juste retour des choses, vu l’investissement consenti, estimé à 14 millions d’euros.

Le salon Lounge

Destiné à une clientèle affaires ou loisirs, le Kopster ne peut ignorer ses origines footballistiques. Si un élégant baby-foot en bois vient ainsi animer l’accueil, et rappeler les joutes voisines, le salon Lounge plonge rapidement les clients dans une ambiance cosy, dessinée par François Dumas. La décoration y est soignée, avec une subtile association de pièces vintage et d’éléments contemporains, qu’incarnent les différents fauteuils colorés. « Le but est d’être comme à la maison, avec un film conducteur du souvenir », glisse ainsi Justine Molina, la responsable communication du groupe.

 

Le bar

Attenant à l’accueil, le bar reprend lui aussi, les éléments artistiques du salon Lounge, conciliant ainsi les fauteuils aux tons turquoise et beige avec des tables en rondin de bois. L’objectif y est clair, le groupe Lavorel Hôtels souhaite en faire un vrai lieu de vie, avec un service avant et après match. L’accès direct au stade, prévu via une terrasse de 130m2 conforte de surcroît, cette volonté d’instaurer une atmosphère unique au bar, celui-ci accessible à toute personne extérieure.

 

Le restaurant

Installé dans le Kop Sud, dans le prolongement de l’allée centrale dédiée au bar, le restaurant, placé sous la responsabilité de Maxime Lavorel, peut accueillir plus de 90 couverts, auxquelles s’ajoutent une vingtaine de places en terrasse. La cuisine s’y veut classique avec des plats traditionnels revisités (croque-monsieur jambon truffé ou œuf cocotte aux morilles, ndlr).

Les salles de séminaires

Rompu aux séminaires, Jean-Claude Lavorel n’a évidemment pas négliger la question des événements d’entreprises. Ainsi, six salles modulables ont été établies au niveau 2 du Kop Sud, reparties sur quelque 240m2.

Les chambres

Comme annoncé plus haut, l’établissement s’est doté de 140 chambres aux dimensions équivalentes (autour de 15m2) même si certaines sont d’entre elles sont communicantes, permettant ainsi à des familles, par exemple, d’accroître leur surface d’hébergement.

Pour le reste, les chambres se divisent en deux catégories, celles dites Unik, à savoir standard, et celles dites Ekip, comprenant un canapé convertible, afin d’accroître le nombre de couchages. Quant à la décoration, les chambres sont habillées d’une tapisserie originale, ornée « d’images d’Epinal ».

La salle de fitness

Le Kopster ne pouvait priver ses pensionnaires d’une salle de sport à part entière. Le succès du lieu se cache dans ses services multiples et variés. La salle de fitness en fait évidemment partie.

Aménagée au niveau 2, dans la partie Nord, cette dernière offre la possibilité aux clients de s’évaluer sur une dizaine de machines, des traditionnels haltères aux tapis de courses et autres vélos elliptiques. De quoi garder la forme, avant de prendre le chemin du stade. Pour une tout autre ambiance.