Photo © DR

Par Lorène Papazian

Depuis son lancement en décembre 2012, Emirates a transporté plus de 87 000 passagers entre les deux villes. Lyon-Dubaï devient la première ligne dédiée au fret en France et le groupe Emirates conforte sa position d’acteur économique local de premier plan.

L’ouverture de cette ligne Dubaï-Lyon a permis d’accroître les échanges touristiques et économiques entre les deux villes mais également, entre Lyon et l’ensemble du réseau Emirates qui dessert de nombreuses destinations vers l’Asie, l’Océan indien, et l’Australie. Le trafic effectué en provenance des Emirats Arabes Unis, de l’Australie, de Chine, de l’Inde et du Japon représente 20% du trafic total effectué entre Dubaï et Lyon.

Symbole de ces échanges, une Fête des Lumières, sur le modèle de celle qui est organisée par la Ville de Lyon, se tiendra en mars à Dubaï grâce à un accord entre le groupe EMAAR (première société immobilière des Emirats Arabes Unis) et le Grand Lyon.

Pour accompagner la croissance de la ligne, Emirates a annoncé le remplacement de l’Airbus A340-500 par un Boeing 777 à partir du 1er février 2014. Outre le niveau de confort qui augmente avec la qualité supérieure des sièges, ce Boeing offre un nouveau système de divertissements à bord avec ICE qui propose 1600 chaînes. 30% des passagers partent pour le travail et 70% pour le loisir.

Emirates opère 5 vols hebdomadaires au départ de Lyon et à destination de Dubaï. Un vol qui quitte Lyon à 21h tous les lundis, mardis, mercredis, vendredis et samedis et atterrit à Dubaï à 6h15 heure locale le lendemain. Cette fréquence permet de connecter les voyageurs professionnels ou touristes de la vallée du Rhône englobant Grenoble, Saint-Étienne, Dijon ou encore Chalon-sur-Saône afin de les relier au Proche et au Moyen-Orient ainsi qu’au Sud de l’Inde ou encore à l’Australie, via le Hub Emirates à Dubaï.

A terme, la compagnie souhaiterait mettre en place un vol quotidien au départ de Lyon St-Exupéry.