Par Morgan Couturier

Frustrée par les sacs à langer vendus sur le marché, jugés trop enfantins et pas assez sophistiqués, la Lyonnaise Christelle Samaoui s’est lancée dans la fabrication d’un sac à langer respectant l’élégance d’un sac à main.

Des cris, des insomnies et des couches à renouveler, un « heureux évènement » ne tient parfois qu’à la dénomination qu’on a voulu lui donner. Des contrariétés de la maternité que le quotidien pousse à son paroxysme, quand opposée aux caprices d’un nouveau-né, la mode se résout à des vêtements et accessoires que réfuterait l’iconique Cristina Cordula. Une mésaventure rencontrée par Christelle Samaoui, lorsque la jeune femme tenta de mettre la main sur un sac à langer. « Rien ne me convenait, témoigne-t-elle. Je voulais quelque chose que je puisse porter pour sortir et qui de l’extérieur, fasse sac à main. Nous restons femmes, même en étant mamans ». Fidèle au dicton selon lequel on n’est jamais mieux servi que par soi-même, la Lyonnaise a réveillé ses rêves d’entrepreneuse, pour se lancer dans l’édification d’un sac à langer raffiné.   « J’avais en tête ce que je voulais en termes de praticité », confie-t-elle.

Un sac vendu 149€ avec son matelas à langer

Assistée d’une styliste modéliste, Christelle Samaoui obtient rapidement le résultat escompté. « Le premier dessin a fait mouche », raconte la créatrice. Pensé comme un sac à langer, le produit se dote d’une ribambelle de poches et d’une indispensable bandoulière. A la différence près, qu’il peut se dissimuler sans mal dans une maroquinerie classique. Mais comme pour un nouveau-né, chaque chose en son temps. Confectionné au Maroc, le sac griffé « Comme une plum’ » (avec une apostrophe pour jouer sur la légèreté de la plume, ndlr) fait actuellement, le bonheur exclusif de la boutique Les Enfants Rêveurs, dans le 6e arrondissement. Car l’heure est aux premiers pas. Vendu 149€ avec un matelas à langer, auquel s’ajoutent un porte biberon isotherme et une trousse de toilette vendus séparément, le sac à langer « Comme une plum’ » entend bien grandir. En cas de succès, la famille pourrait alors rapidement s’élargir.