Photos © Saby Maviel

Par Christian Mure – Guide Lyon Gourmand

Montmerle sur Saône venant de fêter sa 408ème foire les 6, 7 et 8 septembre avec des chevaux le long des berges est la plus belle petite ville dont vous puissiez rêver pour sa tranquillité sur les bords de Saône avec son pont à l’ancienne, son port et ses jeux de boules ombragés.

La Guinguette Foucher 2C’est justement devant ces magnifiques jeux de boules au bord de la Saône que Stephan Foucher a réalisé son rêve en reprenant « La Bonne Friture » anciennement Serrurier. Une adresse que tous les anciens connaissent depuis toujours et qui hébergeait il y a quarante ans Bourloux, fabricant de barques et de roulottes pour les gens du voyage… Foucher est un amoureux de la Saône ayant habité là une époque avant de s’installer toujours au bord de la Saône à Couzon au Mont d’Or où il a son bateau. Il a toujours côtoyé ce monde de la restauration aux « Planches » avec Jean-Louis Manoa et à l’Auberge de la Tour avec Christophe Bardet à Ambérieux en Dombes puis en coécrivant « Flâneries et Cuisine en Dombes » avec Jacques Bertinier qui est un livre de recettes des meilleures adresses des Dombes. Se jetant donc bravement à l’eau à 55 ans avec Paola au service et son jeune chef Patrick Vidovic (31 ans) qui a fait son apprentissage durant deux ans chez Christophe Marguin, Foucher passe d’un seul coup de l’écriture à la pratique proposant la friture et les grenouilles fraiches selon la saison qui sont les deux grandes spécialités des amoureux des Dombes. Il peut servir 80 couverts dans ses deux grandes salles dont une terrasse couverte. Sa grosse quenelle de brochet sauce homardine de chez Pascal Bonhomme est son troisième point fort puisqu’il ne prend que des bons produits comme sa terrine de volaille de la Ferme de Collonges, l’andouillette de chez Bobosse et le saint Marcellin de la Mère Richard.

La Guinguette Foucher 3Seulement ouvert depuis le 23 juillet dernier : Foucher qui est un spectacle à lui tout seul derrière son bar va organiser des diners spectacles tous les premiers vendredis et samedis du mois avec son gendarme de toujours Philippe Gamel à partir des 5 et 6 décembre. Il propose également tous les jeudis midis un menu du jour régional à 14,50 euros qui change chaque semaine comme potée, pot au feu, tête de veau, blanquette, sabodet, tablier de sapeur ou moules frites, entrée, fromage ou dessert avec quart de vin et café compris. Pourquoi bouder notre plaisir et s’en priver tout en retrouvant l’ami le plus sympathique dont vous puissiez rêver ? Foucher comme tous les bons vivants est un connaisseur en la matière avec une carte de Beaujolais et de Côtes du Rhône. Côtes du Rhône de chez Chapoutier, Brouilly d’Alain Michaud et Morgon de chez Flacher Sornay. Crozes Hermitage Vieilles Vignes et Saint Joseph de chez Stéphane Montez sont également à la carte. Les Lyonnais qui ont des maisons de campagne dans le coin ou ceux venant de Villefranche, du Beaujolais et du Val de Saône forment l’essentiel de sa clientèle heureuse de le retrouver. Foucher se définit comme un artisan du plaisir puisqu’il est passé du métier de comédien à celui de restaurant guinguette avec ses fenêtres qui s’ouvrent en accordéon. J’y vais souvent boire le café ou l’apéritif car comme l’écrit Bernard Frank : « Une ville sans bistrots, c’est une ville sans rencontres »… « The show  must go on » avec Foucher.

Chez Foucher
53, rue de Macon – 01090 Montmerle sur Saône
Tél. 04 74 69 31 12 ou 06 08 04 31 02
Fermé mardi et mercredi. Service jusqu’à 21h
Menus à 14,50 euros le midi, 24 et 28 euros.