Yves Durieux fut le premier à s’engager dans la bataille, lui l’écologiste dont le tour de force fut de rassembler marcheurs et dissidents socialistes.

Et pourtant, à Rillieux, deux profils semblent se démarquer, celui du socialiste Marc Cachard et celui d’Alexandre Vincendet, le maire sortant, appuyé sur son 1er adjoint Julien Smati. Leurs passes d’armes ne cessent d’animer le quotidien de la commune, le premier reprochant au second une présence policière trop exagérée. Une allusion surement implicite à son arrestation pour ivresse orchestrée par la… police nationale.

Quoi qu’il en soit, le jeune élu LR se félicite lui, d’une délinquance en baisse et de ses nombreux investissements consentis pour le bien des Rilliards. « Un travail à continuer », dixit l’édile. Il a été entendu par ses habitants qui l’ont réélu dès le premier tour avec 65,85% des suffrages exprimés.

Les résultats du premier tour
Inscrits : 16 677
Abstentions : 9 543 – 57,22 %
Votants : 7 134 – 42,78 %

A – Yves DURIEUX (EELV)             15,18% – 1 052 voix – 3 sièges

B – Marc CACHARD (PS)                  18,97% – 1 314 voix – 3 sièges

C – Alexandre VINCENDET (LR)    65,85% – 4 562 voix – 33 sièges