Texte : Morgan Couturier – Depuis quelques jours, le centre Exalto Dardilly s’habille d’une nouveauté très appréciée des aficionados de musique : deux salles de Blindtest. Un must par les temps qui courent, l’enseigne se chargeant d’alimenter les parties d’un large catalogue de chansons, régulièrement mis à jour. On a testé pour vous.

Ce devait être l’histoire de quelques minutes, d’une manche ou deux tout au plus. Et finalement, le piège se referma indubitablement. Il n’était pourtant pas question d’Escape Game, ces salles voisines, installées dans un même couloir de jeu. Mais l’impression demeura la même. À juste titre, tant une fois la porte fermée, les corps plongés dans l’obscurité, s’échapper devint une entreprise difficile. Presque impossible, sitôt les premières notes prononcées.

Parce qu’il fut impossible de ne pas se prendre au jeu de ce Blindtest by Exalto, de ne pas se laisser griser par l’ivresse naturelle que procure une telle activité. On veut trouver. On veut gagner. Et puis le temps passe, sans prévenir. Au point que, parfois, le directeur de l’établissement, Jérôme Alexandre, doive se déplacer pour mettre fin à l’amusement. La distraction dura une heure. Ce fut beaucoup et si peu à la fois.

Deux salles disponibles, de 8 et 14 personnes

« Il y a toujours un côté challenge », justifie le maître du temps, pour expliquer la popularité d’une telle activité, déjà très en vogue en région parisienne. Il faut dire que si Exalto promet des « playlists pour tout le monde », n’importe quel choix conduit à une bataille folle, où chaque manche laisse transparaître une quinzaine de chansons. Avec à la clé, 10 points par bonne réponse, plus un bonus de rapidité.

Un argument supplémentaire pour saisir avec vigueur l’Iphone prêté par la maison, au travers duquel chaque joueur doit énoncer au choix, le nom d’un artiste, d’un film ou d’une série en lien avec la mélodie interprétée. Nul besoin de prononcer le titre, au risque de perdre de précieux points.

« On peut rejouer la même playlist, il y a peu de chances de retomber sur la même chanson »

« Le catalogue de chansons est régulièrement mis à jour. Il y a très peu de chances de retomber sur la même chanson. La reconnaissance vocale est très claire, c’est super simple d’utilisation », décrit Jérôme Alexandre, alors que cinq niveaux de difficulté viennent possiblement corser l’activité, de « très facile à vraiment très fort ».

De quoi garantir un certain succès auprès du public, non sans certaines contreparties, les réservations étant fortement conseillées, bien qu’il soit possible de tenter l’expérience d’une visite impromptue. Ou même de venir jouer seul ou en duo. Le prix d’un tel plaisir : 10€ en heures creuses et 14€ en heures pleines. Sans regret, quand la musique est bonne, quand la musique sonne, elle guide nos pas… direction Exalto.

Exalto Dardilly
41 chemin du Moulin Carron – Dardilly
Tél. 04 28 29 03 80
>Plus d’infos sur
www.exalto-park.com