Par Morgan Couturier

À quelques jours du championnat d’Europe de football, les librairies ont vu apparaître un ouvrage original : le dico du foot. Une création surprenante reprenant près de 600 expressions footballistiques, décryptées de manière humoristique. Un parti-pris assumé par ses auteurs, dont l’ambition est de séduire les non-footeux.

Ainsi est fait le foot, tous les deux ans, il tire profit de l’été pour faire monter la température dans les stades, comme dans la rue, de façon à élever son ballon rond sur le toit du monde. Ou de l’Europe, à dater du 11 juin prochain. Un Euro dans lequel l’équipe de France espère briller.

Un pied dans le foot, un pied dans la littérature, Christian Larger propose une vision originale du ballon rond. Photo © MC

Dans une intimité incomparable aux arènes de Rome, de Munich ou de Wembley, les Lyonnais Jean-Eudes Bolot et Christian Larger envisagent de faire de même. Sur d’autres terrains. Du Golf Club de Lyon d’abord. De la littérature ensuite, sur lequel le duo souhaite imposer son œuvre, un original « Dico du foot », à l’intérieur duquel le duo s’amuse à décortiquer quelque 600 définitions footballistiques.

Une façon comme une autre de donner raison aux Anglais, saints patrons du ballon rond, dont l’intime conviction laisse entendre que « le football est un jeu simple rendu compliqué par des gens qui n’y connaissent rien ». Une allusion directe aux non-footeux, aux femmes et autres enfants des supporters, visés par cet ouvrage voué à simplifier leur vie et leurs vacances.

 » Nous avons travaillé plus d’un an. On a dérushé des centaines d’interviews, des heures de vidéos, des émissions, de façon à noter, classer les termes les plus importants « .

« L’éditeur (Cent Mille Milliards) nous a dit : « lâchez-vous ! ». Alors toutes nos définitions sont construites sur une partie humoristique et une partie plus sérieuse », décrypte Christian Larger, soutenu dans son but, par l’illustrateur, Francis Macard, dont les 160 esquisses viennent renforcer la stratégie décalée des deux artistes.

La Touche ou une touche ?

Ainsi, si les puristes y retrouveront quelques représentations déguisées de la « Main de Dieu », du « pressing » ou de « la Var », d’autres y verront la promesse de quelques instants d’enchantements, et ce, quels que soient les résultats des Bleus. « Ce n’était pas prémédité. L’idée est née ici, au Golf Club de Lyon ».

Illustrer l’univers footballistique de façon humoristique

« On jouait avec Jean-Eudes (Bolot), lorsqu’au trou numéro 8, il rate son coup et se met à dribbler la balle. J’ai eu un flash. Je me suis dit, et si on illustrait les mots du ballon rond », s’amuse l’ancien président de l’agence de publicité Saatchi & Saatchi, déjà auteur d’ouvrages « plus sérieux ».

Preuve que gagner se construit action après action, match après match, le duo sera également parvenu à construire une équipe solide et équilibrée, à l’instar de l’écrivain, Bernard Pivot, sélectionné en tant que défenseur dudit dictionnaire. « Pour la préface du livre, on était parti sur Bixente Lizarazu, qui voulait l’écrire avec le journaliste Grégoire Margotton. Malheureusement, ils n’ont jamais trouvé le temps de se mettre ensemble. Puis on a pensé à Bernard, qui nous a décrit le dictionnaire comme étant épatant. Alors il a accepté », ponctue Christian Larger.

Le pressing

Une première victoire, qui pourrait en appeler bien d’autres. Car comme tous bons footballeurs, les trophées attirent les trophées. La paire se réserve alors le droit d’embarquer sa plume vers d’autres terrains et d’autres disciplines. En attendant, le Dico du Foot tient une occasion de briller. Et d’enthousiasmer les foules.

> Petit dico du Foot
Editions Cent Mille Milliards
Disponible sur commande en librairie ou sur les plateformes de e-commerce (19,90€ en version papier. 9€ en version numérique).