La gifle de l’Hôtel de ville

23 mars, 2008 | INDISCRETIONS | 4 commentaires

gege_gifle Gérard et Caroline Collomb l’été dernier à Corrençon. Il faut toujours se méfier de l’eau qui dort… Photo  Jean-Luc Mège

 

Par Marc Polisson

 

Désolé, chers lecteurs, mais ni Robert Doisneau ni aucun autre photographe n’étaient là pour l’immortaliser. En marge de l’élection de Gérard Collomb par les nouveaux conseillers municipaux, c’est le geste de son épouse Caroline qui a recueilli tous les suffrages…

 

Cour d’honneur de l’hôtel de ville vendredi après-midi. Le syndrome Nardone s’apprête à frapper. Pas d’Elodie Humeau à l’horizon, cette fois-ci, mais Caroline Collomb, l’épouse du maire qui s’approche d’un journaliste de Lyon Capitale. Et lui en retourne une magistrale « devant des journalistes et des policiers municipaux médusés » raconte Lyon Libé. La nouvelle se propage dans l’hémicycle à la vitesse du numérique. On raconte que la victime « traumatisée » est allée porter plainte au commissariat du 1er. Cause du courroux de Caro, des articles mettant en cause la probité de son Gégé et des infos « off » publiées après le congrès PS de la Rochelle. Un comportement considéré comme une faute grave dans la profession. Si la gifle a ébranlé le journaliste, elle a aussi déstabilisé la jeune femme qui n’a pas assisté à l’intronisation de son époux.

 

La séance bouclée, direction les grands salons, où autour d’une coupe de champagne, chacun faisait le parallèle avec la gifle infligée par Elodie Humeau à Amaury Nardone le soir du premier tour de l’élection municipale. Vous serez amusé d’apprendre que Caroline et Elodie ont un trisaïeul commun. La main leste, ça doit être dans leurs gènes. Pas du tout gêné, en revanche, le Gégé par la sortie de sa dulcinée. Deux heures après l’incident, je le retrouve à la Foire de Lyon où plusieurs dizaines de personnes lui font la claque après son discours inaugural. Quelques minutes avant le lancement de la Bollywood Party organisée en partenariat avec le First et notre journal, je l’interroge : « Vous allez gronder Caroline en rentrant ? » Et le maire de me répondre, amusé : « Non, mais je lui dirai que ce sont des choses qui ne se font pas. Vous savez, ils ont milité au MJS ensemble !» Les jeunes sos, rien de tel pour créer des liens. Durables et mémorables. Laissons la conclusion de cette petite histoire à Cioran : « Entre une gifle et une indélicatesse, on supporte toujours mieux la gifle. » Fermez le ban.  

4 Commentaires

  1. Seguela

    Moi qui ne vois que des verres à moitié pleins, je dirais qu’il s’agit là d’un gros coup de pub gratuit pour canard moribond. Caro, n’oublie pas de leur envoyer ta facture d’honoraires !!

    Réponse
  2. Philippe

    C’est peut être cela le socialisme : on frappe et on punit les déplaisants. Staline s’en était fait une spécialité avec ses goulags de république socialiste ! A méditer ps: Collomb est plus diplomate car il ne se salit jamais les mains personnellement….

    Réponse
  3. david

    ça sent le coup monté à quelques semaines du rachat de lyon capitale par latouche.

    Réponse
  4. padec

    ERB : quel polisson !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

jeudi 18 avril

Saint Parfait


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…