Le retour de Guy Bardel

31 mars, 2010 | LES GENS | 0 commentaires

  Par Ghislain Gerin

 

Homme de passion au dynamisme intarissable, rien n’arrête Guy Bardel. Il signe aujourd’hui son grand retour en tant que consultant indépendant avec la création de Rhône Service Hôtellerie, spécialisé dans le recrutement de personnel en hôtellerie et restauration.

Figure emblématique dans le paysage de la gastronomie lyonnaise, Guy Bardel fait son grand retour après deux attaques cérébrales. Plus déterminé que jamais, rien ne semble pouvoir l’éloigner de sa passion : l’hôtellerie-restauration. Guy est tombé très tôt dans l’amour de la bonne chair. Il passe d’abord son CAP restauration dans l’un des plus prestigieux établissements lyonnais, la Brasserie Georges. Il finit sur le podium, en troisième position, sur la soixantaine de postulants. Puis, il enchaîne les saisons, et partage son temps entre Saint-Tropez, Cannes, Megève… Vient le temps de s’installer à Lyon et d’être à la tête de son propre établissement,  Le Tonneau d’Or, hérité des mères Montagnier. De nombreuses stars se retrouvent à sa table. Pour Johnny Halliday,  c’était « tartare et bouteille de rosé » se rappelle Guy. Après 8 ans de service, il vend son affaire et s’occupe des extras événementiels de L’Abbaye de Paul Bocuse. Il devient ensuite maître d’hôtel aux Flamandes à Perrache, après avoir travaillé dans les trains, en wagon cuisine, pour la liaison Lyon-Paris. Guy Bardel est un homme d’action, qui n’a pas peur de découvrir de nouveaux horizons. « J’ai toujours été prêt à relever les chalenges qui se présentaient à moi ». Au milieu des années 80, il se lance dans une nouvelle aventure. Il crée un concept novateur, France Service Hôtellerie. L’idée ? Un service de recrutement spécialisé pour le personnel en hôtellerie et restauration. L’objectif : devenir un intermédiaire de choix entre les professionnels et les demandeurs d’emploi. La valeur ajoutée de Guy, c’est son œil d’expert pour dénicher les bons profils adaptés aux bons postes. Après avoir passé des années derrières les fourneaux, le voilà désormais à un poste de ressource humaine. Guy Bardel devient pendant 30 ans un consultant hors pair et incontournable sur la place lyonnaise et même au delà. Les plus grandes toques blanches nationales font appel à lui. « Ma passion, c’est de découvrir de nouveaux talents et de leur trouver un poste adapté pour ensuite les voir grandir ».

Rien ne l’arrête…

En 2006 et 2007, Guy est victime successivement de deux attaques cérébrales. Du repos et du calme lui sont prescrits. Il se retire alors des affaires. Lui qui a toujours été surmené par sa passion, doit désormais battre en retraite. Mais Guy Bardel ne supporte pas très longtemps de rester sans rien faire. « Je suis un battant! ». Et le voilà déjà quelques mois après, à la tête d’un nouveau projet. Il reprend son affaire de consultant spécialisé, mais à l’échelle locale cette fois-ci, avec Rhône Service Hôtellerie. « Je suis revenu en grande partie à la demande des restaurateurs » et pour la plus grande joie de tous. Reconnu pour son professionnalisme et son savoir-faire unique, il reste aujourd’hui le seul à proposer ce service de consulting. Pour lui, « la transmission de son savoir » est la clé de voûte de son métier. « Quand je reçois des jeunes qui recherchent un poste, je cherche d’abord à savoir s’ils ont l’amour du métier, car dans cette profession la passion est indispensable. Le plus important c’est de transmettre l’amour et la passion aux jeunes générations et de leur faire prendre conscience que l’on a un beau métier ! ». Et pour défendre cette profession, Guy n’hésite pas à rappeler les règles de bonne conduite à respecter entre patrons et salariés. « Je souhaiterai que les professionnels se réunissent pour établir une charte éthique du bon restaurateur. Définir clairement les rapports entre chacun des acteurs et donner enfin la parole à la main d’œuvre. On entend souvent les patrons, les autres moins… mais une locomotive sans wagon ne sert à rien ! ». C’est un homme engagé plus que jamais que l’on retrouve. « Mon heure n’est pas encore arrivée ! ». Qu’on se le dise…

Guy Bardel  06 13 61 10 23

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mercredi 22 mai

Saint Emile


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…