Par Jocelyne Vidal

Couturier officiel de Miss France 2021, Nicolas Fafiotte a ciselé des bijoux de robes de soirée dans 2 560 mètres de tissus lyonnais. Occasion rêvée de « sensibiliser la jeune génération aux savoir-faire qui font la différence entre une robe de couturier et un vêtement de série made in China ».

Dans un chassé-croisé de livreurs de tissus et de collaborateurs courant d’une pièce à l’autre… Silence, on tourne une séquence de la version 2021 de Falbalas (1). A J-8 de l’élection-anniversaire de Miss France le 19 décembre 2020, le compte à rebours s’accélère dans les ateliers du partenaire officiel de l’événement. « Je finalise la robe d’Iris Mittenaere, présidente du jury et voilà que je reçois à l’instant où je vous parle, le tulle chaîne et trame gris acier de la robe-spectacle de Miss Univers 2016 ! »

Le règne du glamour chic

Nicolas Fafiotte met son stress entre parenthèses pour nous faire vivre avec quelques jours d’avance, le ballet des prétendantes au titre de Miss France 2021, en robes bustiers d’inspiration années 50. Le glamour chic règne en maître sur 29 robes de soirée réalisées sur mesure à partir de 2 560 mètres de tissus lyonnais (2). Le raffinement des tulles travaillés avec du fil lurex argenté rivalisant d’élégance avec les pluies de paillettes incrustées dans la matière, selon les techniques éprouvées des soyeux et ennoblisseurs lyonnais.

Dès les premières minutes de la compétition, les projecteurs du Puy du Fou se braqueront sur de somptueuses robes de soirée mâtinées de New Look, « coupées en cercle, pile au pied pour permettre aux jeunes femmes de bouger librement. »

Offerte par Nicolas Fafiotte à chaque candidate en lice pour le titre de Miss France, chacune de ces pièces uniques, réalisée en une centaine d’heures de travail, sera l’étendard de « l’excellence de notre artisanat dans toutes les régions de France et les départements d’Outre-Mer », insiste le créateur, soucieux de sensibiliser la jeune génération aux savoir-faire qui leur permettront de « faire la différence entre une robe de couturier et un vêtement de série made in China. »

« Etes-vous sûr de vouloir m’habiller ?»

Mais, chut… Un bruissement de tulle et de perles de jais annonce l’entrée en scène de Sylvie Tellier en robe fourreau à dos nu et encolure américaine : « Cette robe noire très graphique, subtilement évasée et entièrement brodée à la main de perles, sera portée par Sylvie Tellier lors du couronnement de Miss France 2021 », commente le créateur de la seconde robe de soirée portée par l’emblématique directrice générale de l’organisation Miss France. « Egalement brodée à la main de feuilles de métal or serties de pierres fines, elle s’animera de subtils jeux de transparence ». Une palette or et noir parée pour jouer l’accord parfait avec les deux smokings de Jean-Pierre Foucault, également griffés Nicolas Fafiotte Couture.

« Etes-vous sûr de vouloir m’habiller ? Je n’ai pas 20 ans et ne fais pas du 36 ! » Aux premières séances d’essayage de smokings aux vestes de lurex or et noir, Jean-Pierre Foucault a séduit Nicolas par son humour et sa bienveillance. « Sylvie, vous êtes sublime » avait lancé l’animateur à celle qui venait d’être élue Miss France 2002 dans une fabuleuse robe Nicolas Fafiotte. Occasion pour Jean-Pierre Foucault de glisser à l’oreille du couturier qui lancera le 19 décembre sur son e shop, une nouvelle collection d’accessoires Homme et Femme : « Désormais, les rôles vont s’inverser, samedi prochain, ce sera le tour de Sylvie Tellier de me dire que je suis bien habillé ! »

  • Film de Jacques Becker sur l’univers de la Haute-Couture
  • Outre les 29 robes des candidates, Nicolas Fafiotte Couture a réalisé les deux robes de soirée de Sylvie Tellier et la robe-spectacle d’Iris Mittenaere, chacune totalisant 80 mètres de tissus répartis en plusieurs couches

> Élection de Miss France 2021, sur TF1, samedi 19 décembre 2020 à 21h05